Économie

2018 a été pour nous un grand changement dans le système industriel (Koen Knoops Scania France)

Lors d’une conférence de presse à Paris, Scania France a présenté ses résultats 2018. Le constructeur a vendu en France 5 877 camions (+6%) sur un marché national global de 48 264 poids lourds. Depuis le début de l’année, les immatriculations de véhicules Scania ont enregistré des records, le constructeur prenant une longueur d’avance.

« 2018 a été une année de conversion entre l’ancienne et la nouvelle gamme. C’est l’une des raisons pour laquelle nous n’avons pas pu tenir notre part de marché » a déclaré Koen Knoops, président de Scania France avant d’ajouter : « Nous n’avons pas pu livrer comme nous le voulions. »

Retrouvez dans son intégralité l’interview vidéo de Koen Knoops, président de Scania France

1 140 camions de +15 tonnes ont été vendus (1 099 en 2017). Et des records de livraisons sont attendus pour mars de cette année. 4 090 tracteurs +15 tonnes ont été immatriculés (3 478 en 2017). Avec un bé mol : les immatriculations des porteurs sont en baisse (1 787 contre 2 041 en 2017). « Nous avons perdu des parts de marché sur ce segment qui a été impacté pour les livraisons de véhicules qui ont enregistré jusqu’à un à quatre mois de retard. Tous les carrossiers sont tous concernés surtout sur les malaxeurs » a précisé Eric Darné, directeur commercial Scania France indiquant : « nous constatons un gros porte-feuille de commandes depuis janvier, on va récupérer des parts de marché sur ce segment porteurs. »

Comme déjà annoncé, les ventes et les livraisons des V8 ont été suspendues en début juillet en raison d’une grève d’un de ses principaux fournisseurs (production de fontes pour gros blocs moteurs). La production a redémarré fin août. Koen Knoops a par ailleurs annoncé que le groupe Scania avait investi dans une propre fonderie qui sera opérationnelle en Suède dès l’année prochaine.

Scania annonce offrir « la gamme la plus large du marché en motorisations (gaz naturel, biogaz, xTL, biodiesel, Ethanol, hybride + xTL). » « Nous sommes dans une période de transition » a déclaré Koen Knoops concernant l’électromobilité, estimant que « l’équivalence TCO diesel / électrique sera atteinte d’ici 2020 pour les camions distribution, d’ici 2026 pour la longue distance. 50% des ventes se feront en électrique en 2030 pour les premiers, en 2035 pour les seconds. »

« Pour 2019, on vise 6 000 commandes et une part de marché de 12,7% » a précisé Eric Darné, directeur commercial Scania France plutôt optimiste. A fin février, Scania France a déjà enregistré 1 140 immatriculations de camions de + 15 tonnes (PDM 14,2%). Le constructeur réalise ainsi une hausse de 10% comparé à il y a un an. Ce qui laisse présager un bon cru 2019 bien que le constructeur souhaite rester prudent sur ses prévisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *