Économie

50 000 artisans routiers espagnols travailleraient sans garantie

Selon l’Union espagnole des professionnels et travailleurs autonomes (UPTA), 50 000 artisans routiers indépendants travailleraient sans garantie. Elle réclame de vrais contrats dans le cadre de la future réforme du droit du régime spécial des entreprises.

L’UPTA demande donc des mesures rapides étant donné, selon elle, que les conditions de travail des indépendants se détériorent. Dernier épisode en date : de nombreuses irrégularités ont été constatées avec Amazon lors d’accords passés avec des indépendants.

« Des milliers d’artisans routiers espagnols n’ont toujours pas droit aux vacances. Ils ne peuvent pas bénéficier non plus du congé paternité et de maternité. Ils travaillent plus de 12 heures par jour en réalisant le plus souvent des prestations complémentaires et en dehors de leur prestation » rappelle l’UPTA.

Pour l’union espagnole, « il est urgent que la future réforme du droit du régime spécial des entreprises intègre des contrats formalisés pour les travailleurs indépendants. »

One Response

  1. Sans charges sociales, on comprend mieux, comment ils ont pu facilement le marché français !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *