Monde

87 % des transports luxembourgeois sont effectués à l’international

Dans une étude réalisée par le CNR, on apprend que 87% du transport routier luxembourgeois sont effectués à l’international.
Le Luxembourg se caractérise d’abord par un système fiscal attractif et un secteur financier puissant. Ce dernier représente en effet plus d’un tiers de son PIB. « C’est une force, mais aussi une faiblesse puisque l’économie nationale est fortement dépendante des soubresauts financiers internationaux » considère le CNR.

La situation économique des entreprises du secteur du TRM est favorable. La pénurie de chauffeurs observée dans la plupart des pays de l’Ouest semble moins préoccupante qu’ailleurs selon les chefs d’entreprises interrogés. Cette particularité s’explique par l’attrait des conditions salariales avantageuses pratiquées au Luxembourg.

Avec 9 414 millions de tonnes-kilomètres réalisées en 2017, le TRM luxembourgeois représente 0,5 % du TRM des 28 pays membres de l’UE. Son activité est relativement stable depuis une dizaine d’années. Fait saillant, le poids du transport international représente plus de 87 % de l’activité totale. Le trafic tiers est l’activité la plus florissante du pavillon luxembourgeois (38 %), ce qui s’explique par la taille et la position géographique du pays. Sur ce segment, le Grand-Duché se place parmi les pays de l’Ouest les plus dynamiques, très proche de l’Espagne, des Pays-Bas et de l’Allemagne.

Entre 2008 et 2017, c’est surtout pour l’activité de transport de cabotage que les résultats se sont dégradés avec une part de l’activité qui a cédé plus de 7 points. Le transport international entre pays tiers, même s’il reste dominant, s’est également tassé sur cette période (-5 points). Rapportée au PIB, l’activité totale du transport routier de marchandises luxembourgeois (t.km) est deux fois supérieure à celle de la France. Ce phénomène s’explique principalement par une plus grande ouverture sur le transport international.

Le Luxembourg compte 414 entreprises de TRM, dont plus de 83 % ont une activité internationale. Le secteur emploie environ 7 187 salariés, dont il est estimé que 75 % sont des conducteurs. Les conducteurs, d’origine étrangère dans la majorité des cas, choisissent de travailler au service du pavillon luxembourgeois non seulement pour le niveau de salaire élevé, mais également pour le confort des heures de travail, ces derniers rentrant la plupart du temps chez eux le week-end.

Au Luxembourg, le temps de travail hebdomadaire de droit commun est fixé à 40 heures.
Les conducteurs sont payés sur la base d’un taux mensuel ou horaire fixé par la convention collective. Ce taux est majoré de 40 % pour les heures supplémentaires excédant 173 h/mois. L’indemnité de déplacement pour un conducteur passant plus de 24 heures à l’étranger est forfaitaire. Elle s’élève à 23,05 €/jour.

Les entreprises de transport supportent des taux de cotisations sociales faibles, s’élevant à 15,01 % du salaire brut contre plus de 30 % en France. Pour le salarié, cette part s’élève seulement à 12,45 %. En général, ces cotisations ne s’appliquent que sur la partie fixe du revenu et non aux heures supplémentaires qui, de surcroît, ne sont pas soumises à l’impôt sur le revenu.

Grâce aux divers dispositifs d’abattements fiscaux, le taux apparent de cotisations employeur, comme analysé par le CNR, ne s’élève finalement qu’à 12,7 % pour un profil type de conducteur.

Si les salaires bruts luxembourgeois des conducteurs de TRM sont 34 % supérieurs aux salaires bruts français, le faible montant des indemnités de déplacement et les taux de cotisations réduits atténuent néanmoins ce surcoût salarial qui s’élève à 5 %.

Pour un nombre de jours d’activité presque égal, le coût de l’heure de conduite au Luxembourg reste 4 % inférieur à celui d’un conducteur français et ce en raison d’un nombre d’heures de conduite plus élevé. Cet écart n’a pas évolué depuis la précédente étude du CNR sur le TRM luxembourgeois en 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *