Actu

Accidents mortels : la vérité sur les chiffres

Dans le cadre du passage de 90 à 80 km/h de vitesse maximale autorisée le 1er juillet, l’Observatoire interministériel de la sécurité routière (ONISR) publie un rapport sur l’accidentalité des routes à double sens, hors agglomération. Les routes bidirectionnelles, qui drainent le plus fort trafic, ne sont pas les plus sûres. En réalité, ce sont celles qui enregistrent le plus d’accidents mortels au regard de leur part du réseau en kilomètres, et ce, quel que soit le département étudié. Or, les poids lourds ne sont pas, pour une fois, la cause du mal. Un classement des 30 départements les « plus meurtriers » a été communiqué dans ce rapport.

Lorsque nous regardons de plus près ce rapport, nous constatons que le nombre de tués chez les conducteurs routiers est bien en dessous de celui des automobilistes et motocyclistes. Sur la période 2012-2016, 9 579 personnes (soit en moyenne 1 916 personnes par an) ont perdu la vie en France dans un accident intervenu sur une route bidirectionnelle hors agglomération. Les personnes tuées sont pour 62 % des automobilistes et pour 17 % des motocyclistes, respectivement 5 970 et 1 621. Le nombre de conducteurs routiers est de 177 (un chiffre qui reste encore malheureusement trop haut). Enfin, contrairement à une idée reçue, les auteurs des accidents meurtriers sont avant tout les automobilistes (72%) alors que les conducteurs de poids lourds ne représentent que 2,7%.

Voici le classement des 30 départements dans lesquels le nombre de personnes tuées sur route bidirectionnelle hors agglomération est le plus important.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *