Économie

La Belgique prévoit encore plus de camions d’ici 2040

La Belgique, pays de fort transit pour le fret international, devrait enregistrer une hausse de la circulation des poids lourds, le transport de personnes devrait stagner. C’est ce qui ressort des dernières prévisions du Bureau du plan.

La Belgique reste vigilante sur le trafic tant des personnes que des marchandises, consciente que la mobilité est aujourd’hui un enjeu environnemental et économique. Et les chiffres du Bureau du plan ne sont guère encourageants.

Sur les prévisions 2019-2040, le Bureau du plan table sur une stagnation du transport de personnes. Le nombre de déplacements par personne et par semaine est quasiment stable, passant de 17,7 en 2015 à 17,6 en 2040. Le trajet moyen reste, lui, de l’ordre de 14,6 km. En 2040, cette demande sera supérieure de 9,8% à ce qu’elle était en 2015. Cette légère hausse correspondra à la croissance démographique, selon le Bureau du plan. Enfin, les déplacements liés aux loisirs vont bondir de 22%.

Le transport de marchandises va continuer à croître (+25%), en particulier au niveau du transit. Les échanges de fret avec les pays étrangers qui devraient bondir de 37% expliqueraient cette hausse d’ici 2040. La Belgique possède d’importants ports comme Anvers, Gand, Zeebruges, qui sont autant de portes d’entrées et de sorties pour les camions. La route reste le moyen de transport de marchandises avec une part de 75% prévue dans 20 ans (contre 78% en 2015).

Et le Bureau du plan prévoit une baisse des vitesses. « La croissance du transport routier de personnes et de marchandises conduit à une augmentation du trafic qui, sans nouvelles mesures, entraîne une diminution des vitesses sur le réseau routier par effet de congestion » commente le Bureau du plan. A Anvers par exemple, la vitesse moyenne tout transport baissera de 13% sur les principaux axes. Parallèlement, la pollution devrait automatiquement baisser (jusqu’à 74% pour le NOX grâce aux nouvelles normes Euro). En revanche, le CO2 augmentera légèrement.

A lire aussi :

Taxe km : la justice belge déclare illégales les immobilisations de camions

La Belgique recherche 3 000 routiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *