Actu

Blocages raffineries : les camions font demi-tour

Depuis dimanche soir, à l’appel de la FNSEA et Jeunes agriculteurs (JA), les actions bloquant de nombreuses raffineries et dépôts de carburants se sont multipliés. Plus aucun camion ne sort ou ne rentre. Plus aucun véhicule ne ravitaille les stations services ou les dépôts secondaires ni même les sociétés privées. Cette fois, ce sont les tracteurs qui paralysent les raffineries.

A la raffinerie de Reichstett (Bas-Rhin), les agriculteurs ont bloqué hier les 70 camions chargés de carburant qui s’apprêtaient à en sortir. Les dizaines de conducteurs qui effectuent habituellement ces livraisons ont été contraints de rebrousser chemin.

Au cœur du conflit : l’autorisation donnée au groupe pétrolier Total d’importer de l’huile de palme pour faire tourner sa raffinerie de biocarburants de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône. Les agriculteurs demandent la réintroduction dans la loi Alimentation, examinée à partir du 26 juin au Sénat, d’un amendement sur l’interdiction d’importer toute denrée produite en utilisant des substances phytosanitaires interdites dans l’Union européenne.

Le blocage de la Mède a été levé hier à la mi-journée. Mais le mouvement s’est propagé à trois nouveaux sites à Portes-Lès-Valence dans la Drôme (un dépôt Total), à Saint-Priest près de Lyon et à Reichstett (Bas-Rhin), portant le nombre total de blocages à 16, a annoncé la FNSEA.

Mais on ne peut pas parler de pénurie d’essence. La France compte au total sept raffineries en activité ainsi que 200 dépôts de carburant. De plus, l’Etat dispose de stocks stratégiques pour trois mois. La situation ne devrait pas s’améliorer après les propos du ministre de l’Agriculture Stéphane Travert qui a qualifié « les blocages d’illégaux. » Les blocages pourraient se poursuivre jusqu’à mercredi, selon les syndicats. C’est à cette date que doit se tenir à Bruxelles une réunion qui pourrait être décisive sur la place de l’huile de palme dans les biocarburants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *