Actu

Camion charnier : entre 3 et 25 ans de prison pour les passeurs

Les membres d’un gang de passeurs ont été condamnés hier à 25 ans de prison après la découverte macabre en 2015 de 71 migrants morts étouffés dans un camion sur une autoroute autrichienne. Le drame avait choqué l’Europe entière.

Le parquet avait demandé la réclusion à perpétuité. Les quatre principaux trafiquants, un Afghan et trois Bulgares, ont écopé de 25 ans de prison ferme chacun pour complicité d’homicide involontaire. Les dix autres accusés ont été condamnés à des peines allant de 3 à 12 ans d’emprisonnement. D’après la cour, il n’y a pas eu préméditation, mais les trafiquants ont fait preuve de cruauté. L’enquête a démontré que le chef du réseau avait ordonné aux convoyeurs de ne pas s’arrêter pour laisser respirer les passagers malgré leurs cris de détresse.

Rappel des faits. Le 27 août 2015, les cadavres de 71 réfugiés syriens, irakiens et afghans étaient découverts morts par asphyxie dans un camion frigorifique abandonné sur le bord d’une autoroute en Autriche. Les 71 victimes avaient ainsi été entassées dans 14 mètres carrés, avec moins de 30 mètres cubes d’air pour respirer.

Les autorités hongroises ont précisé que la tête du réseau était basé à Budapest. 15 camions étaient utilisés pour transporter les réfugiés qui se déplaçaient de la Grèce le long des Balkans occidentaux vers l’Europe. Depuis février 2015, le gang a fait entrer clandestinement plus de 1 100 personnes depuis la Hongrie en Autriche, encaissant jusqu’à 1 500 euros par tête, selon les enquêteurs.

Les avocats des quatre hommes ont déclaré qu’ils allaient faire appel et demander leur acquittement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *