EDITO HERVE REBILLON

Les constructeurs VI n’ont jamais gagné autant d’argent

Le nombre de véhicules industriels, et en premier lieu de poids lourds, n’a jamais été aussi important en Europe. Les ventes ont atteint des records cette année, et en particulier en France qui a été le seul pays européen à voir ses ventes en hausse en septembre dernier. Et du coup, les constructeurs de camions n’ont jamais gagné autant d’argent, les bénéfices ont dépassé les espérances des économistes.

Tous font mieux que prévu. Même Volvo qui, après la détection d’un défaut du système d’échappement susceptible de lui coûter cher, a publié des résultats trimestriels supérieurs aux prévisions avec une hausse record de 38% de son bénéfice net. Volvo avait enregistré l’an passé un chiffre d’affaires record de 34 milliards d’euros et un bénéfice en hausse de 60% ! L’autre suédois Scania qui a du subir des arrêts de sa chaîne d’approvisionnement (grève chez un fournisseur) a vu lui aussi ses résultats bondir : un bénéfice en hausse de 14%. Au troisième trimestre, le constructeur a gagné 212 millions d’euros. Bref, tous les voyants sont au vert. Pourvu que ça dure.

Les ventes enregistrent non seulement des records en Europe mais aussi en Amérique du Nord. Les ventes de camions Classe 8 aux USA et au Canada devraient frôler cette année les 290 000 véhicules. Même si le ciel est bleu cette année pour les constructeurs de véhicules industriels, ils doivent faire face à ce qu’ils appellent des « tensions » sur leurs chaînes de distribution en raison de la forte demande.

Alors que les nouvelles motorisations leur avaient coûté cher, pour ne citer que l’Euro 6, il semble bien que les constructeurs de camions soient retombés sur leurs pattes. Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! Et les transporteurs contraints de renouveler leur parc paient l’addition. Car, même quatre ans après sa mise en vigueur, l’Euro 6 reste onéreux. Ses nouvelles technologies nécessitent une maintenance plus soutenue et coûteuse. Rouler en véhicule propre n’est pas donné et les transporteurs sont les premiers exposés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *