Actu

Elisabeth Borne n’abandonne pas pour autant la vignette poids lourd

La ministre des transports a laissé de marbre les représentants des fédérations du transport routier lors de la réunion de mardi après-midi. Selon nos informations, Elisabeth Borne a déclaré que le projet de vignette poids lourd n’était pas abandonné, bien au contraire. Alors qu’elle avait déjà annoncé quelques heures plus tôt la réduction de deux centimes du remboursement du litre de gasoil pour les transporteurs à l’issue du Conseil de Défense écologique. De quoi jeter de l’huile sur le feu.

En clair, les organisations patronales n’étaient pas venues pour rien. Elles ont été servies. En plus des nombreuses mesures (le taux spécifique du gazole non routier supprimé, la taxation des contrats courts, la suppression des avantages de la DFS – déduction forfaitaire spécialisée – touchant de nombreux conducteurs ou encore la « fiscalité aberrante » des entrepôts logistiques, la trajectoire des baisses de charges et de l’IS décalée), le transport routier se voit de nouveau confronter à une augmentation de la TICPE de 2 centimes par litre de gasoil et, à court terme, l’arrivée d’une vignette poids lourd. L’addition commence à être (très) salée ! De quoi éclater leur colère.

Toujours pendant cette même réunion, la ministre a avancé, une nouvelle fois, que la vignette sera destinée exclusivement aux poids lourds en transit, en clair les véhicules étrangers. Rappelons que le projet allemand de vignette a été retoqué par Bruxelles qui l’a jugé « discriminatoire » vis-à-vis des transporteurs étrangers. Il y a tout juste un mois, la Cour de justice de l’UE a donné raison à l’Autriche, soutenue dans cette affaire par les Pays-Bas, qui avait qualifié de «discriminatoire» la future vignette pour l’utilisation par les véhicules des autoroutes allemandes. Quand l’un des représentants de transporteurs français a demandé mardi la position de la ministre concernant le projet de vignette en France, Elisabeth Borne a répondu que l’Union européenne n’avait pas su analyser le projet allemand. Chacun analysera …

Dans un article à paraître ce vendredi sur TRM24.fr, les fédérations patronales du TRM nous révéleront ce qu’elles préparent en réaction aux mesures du gouvernement. Elles ne comptent pas dire leur dernier mot. Action ou non, en commun ou isolée, réponse demain sur TRM24.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *