Actu

Grève des routiers en Belgique le 13 février

Cette fois, c’est au tour des routiers belges de se mettre en grève. A l’appel de la FGTB, ils cesseront de rouler le 13 février. Au cœur des revendications : les salaires et les retraites. Les professionnels de la route avaient déjà manifesté leur désaccord le 14 décembre dernier sans résultats.

Les négociations entre patronat et syndicats sont au point mort depuis le 22 janvier. Les organisations syndicales estiment une augmentation salariale de 0,8 % hors indexation insuffisante pour les deux années à venir. La réunion hier avec le premier ministre Charles Michel n’a rien donné.

La FGTB réitère ses revendications présentées depuis des mois au gouvernement. « Outre une marge d’augmentation des salaires minimums, les employeurs souhaitent accroitre la flexibilité alors qu’ils ont déjà obtenu une flexibilité démesurée au travers de l’adoption de la loi sur le travail faisable conclue sous ce gouvernement. Ils refusent de discuter des conditions des emplois fins de carrières ou des prépensions. L’augmentation des salaires minimums, « même pas en rêve ! » commente le syndicat dans un communiqué.

« Si c’est revenir avec exactement les mêmes propositions qu’il y a quinze jours, alors ce n’est pas négocier évidemment. Négocier, ça veut dire faire un pas vers l’autre, et jusqu’à présent les organisations patronales n’ont pas fait de pas vers nous. Ils ont même reculé », a estimé le président de la FGTB, Robert Vertenueil.

Voici les principales revendications de la FGTB :

  • augmentation significative des salaires
  • réforme profonde de la nouvelle loi salariale
  • augmentation du salaire minimum à 14€/heure ou 2.300€/mois
  • pour un salaire des jeunes qui permet de démarrer dans la vie
  • pour une pension minimum de 1.500€ net
  • pour une pension correspondante à 75% du salaire moyen du travailleur
  • pour une fin de carrière en douceur via le maintien des régimes de RCC(ex-prépension) et des emplois de fins de carrières à partir de 55 ans
  • pour le relèvement des allocations de 10% au-dessus du seuil de pauvreté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *