Social

Heures de conduite : la moitié des transporteurs européens contrôlés

Selon TomTom Telematics, la moitié des transporteurs européens a été contrôlée principalement sur les questions des heures de conduite de leurs conducteurs.

52% des transporteurs européens ont eu à faire face à des inspections ou à des audits aux cours de l’année. Ces actions ont été entreprise pour vérifier si les chauffeurs de ces entreprises respectaient leur temps de pause et de conduite qui est établie par la réglementation européenne.

Un routier doit rouler pendant 9 heures par jour maximum. Ces neuf heures de conduite doivent être divisées en deux partie de 4h30.  Et entre ces deux parties le chauffeur doit prendre une pause de 45 minutes ou de 15 minutes puis plus tard de 30 minutes avant de reprendre la route. Et il a un temps de repos journalier de 11 heures minimum. Le chauffeur doit aussi faire une pause après une période de 24 heures sur la route.

43% des entreprises de transport européennes se sont vu contrôler entre une à cinq fois l’an dernier sur les routes européennes. Alors que 41% des entreprises ont supprimés environ dix emplois puisqu’ils ne connaissaient pas les heures réglementaires de conduites. Cette ignorance des entreprises pouvaient leur couter cher et entrainer un nombre conséquent de papier à remplir.

Le directeur commercial de TomTom Telematics, Heike de la Horra, déclare que les résultats qu’ils ont reçu de ces investigations concernent 1 000 entreprises européennes. “Et il est clair que le respect des réglementations sur les heures de travail et le repos peut entraîner une surcharge administrative et un impact négatif sur la productivité”, ajoute-t-il.

De plus, selon cette étude, la plupart des entreprises utilise des manoeuvres à distance pour le tachygraphe de données alors qu’une minorité le faire encore manuellement pour la conformité réglementaire. Ce contrôle manuel “signifie que leur camions doivent être à l’arrêt pour pouvoir récupérer les données”, a déclaré TomTom Telematics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *