Monde

La méthode détournée californienne pour punir les camions polluants

Le sud de la Californie reste l’une des régions les plus polluées des Etats-Unis. Et, sans surprise, les poids lourds sont montrés du doigt. Les autorités locales ne pouvant pas intercepter les camions, faute de réglementations strictes, contournent la loi. Explications.

Il semblerait que la Californie ait trouvé la solution pour sanctionner les camions jugés trop polluants. Ces derniers seraient à l’origine de l’émission de 147 tonnes de NOx chaque jour (contre 79 par les automobiles). 1 500 personnes meurent chaque année dans la région en raison de la pollution, selon les autorités.

Le district de gestion de la qualité de l’air de la côte sud s’apprête à voter pour réprimer les pollueurs une loi qui consisterait à punir avant tout les entrepôts, les chantiers et les centres logistiques où se rendent les poids lourds incriminés.

Car l’organisme chargé de contrôler la pollution des véhicules dont les camions n’a pas les pouvoirs de contrôler les poids lourds en transit, donc non régionaux. L’État de Californie peut adopter ses propres règlements, mais ils ne s’appliquent qu’aux camions immatriculés dans l’État. Or, c’est un petit pourcentage des camions qui circulent sur les autoroutes de la Californie. Seule réelle solution : faire appliquer la norme EPA fédéral. Malheureusement, les règles d’EPA devraient être assouplies d’ici peu.

Cette « règle de source indirecte » vise donc à rendre responsables les sites fréquentés par les camions. Autrement dit, les clients devront s’assurer qu’ils font appel à des flottes propres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *