En direct de Bruxelles

Le Maroc demande à l’Espagne de faire plus de transport routier vers l’Europe

La péninsule ibérique est en passe de devenir la passerelle économique du Maroc. Une commission mixte réunissant des experts et des acteurs du transport routier espagnols et marocains s’est retrouvée la semaine dernière à Rabat dans le cadre bilatéral relatif aux transports internationaux routiers de voyageurs et de marchandises.

Le Maroc achemine de plus en plus de fret vers l’Europe, ses exportations ont bondi de 85% en six ans passant à 2 228 millions de tonnes. Le pays importe aussi (+47%), 6 119 millions de tonnes en 2018. Parallèlement, le parc poids lourds TIR augmente de 73% et les entreprises de transport évoluent elles aussi (+45%).

Les marocains demandent que les autorisations bilatérales avec l’Espagne soient plus importantes se reposant sur les chiffres communiqués. Les espagnols ont demandé une période de réflexion.

Seul hic au tableau : le Maroc annonce une explosion des trajets avec des véhicules ne dépassant pas les 6 tonnes et demande une libéralisation de ces types de véhicules. En clair, il s’agit bien de véhicules utilitaires légers, véritable fléau en Europe. L’Espagne s’est montrée réticente à augmenter les autorisations pour ces véhicules.

Les deux pays doivent se retrouver courant octobre à Madrid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *