Actu

Les Alpes souhaitent faire interdire le transport de marchandises dangereuses

Nous savions déjà que les camions n’étaient pas les bienvenus dans la traversée des Alpes. Un nouveau projet d’interdiction de poids lourd est né et vise tout particulièrement les matières dangereuses qui empruntent le col du Simplon. Les activistes de l’Initiative des Alpes se sont réunis le week-end dernier « pour sommer le Conseil fédéral de bannir le transport de marchandises dangereuses de cet axe international entre la Suisse et l’Italie. »

Samedi dernier, les activistes de l’Initiative des Alpes avaient peint dans la neige sur le Col du Simplon «Stop toxique!». Selon l’association, « avec 89’000 poids lourds recensés, le nombre de camions a triplé au cours des quinze dernières années sur le 3e axe de transit du pays alors que comparativement il a diminué de 40% au Gothard. Près de 30 camions chargés de substances très dangereuses telles que mazout, solvants et acides, traversent le col du Simplon quotidiennement» souligne-t-elle.

«Ce col sinueux et raide est l’unique passage alpin suisse par lequel le transport de marchandises dangereuses est autorisé alors qu’elles sont interdites au Gothard, au San Bernardino et au Grand-Saint-Bernard » commente encore l’association qui exige « une interdiction totale de transporter des marchandises dangereuses par la route du Simplon, estimant le transfert par le rail possible. »

L’Astag, l’association suisse des transports routiers, rappelle que « les accidents impliquant des poids lourds au Simplon sont extrêmement rares. La police cantonale fait un excellent travail en contrôlant intensivement le trafic de transit et accroît ainsi fortement la sécurité des usagers. Les trains, eux aussi, sont dangereux. Un wagon rempli de 50 tonnes de produits chimiques se renversant en gare de Brigue, met d’autant plus en péril la population avoisinante qu’un camion chargé de 24 tonnes loupant un virage dans un passage isolé du col».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *