Économie

Les bénéfices de Navistar dopés par de fortes ventes

Navistar annonce avoir enregistré une forte hausse de ses ventes camions : +44% (CA de 1,78Md) lors de son premier trimestre « fiscal » qui correspond à fin 2018. Conséquence principale : ses bénéfices ont bondi de 28% sur la même période à 2,4 milliards de dollars (2,1Md€) (1,9Md un an plus tôt).

Les poids lourds et autobus des classes 6 à 8 ont vu leurs ventes augmenter de 50%. Les autres segments ont été plus timides. La part de marché du constructeur 18,5%) a progressé de 1,8 point grâce à une augmentation de 6 points du marché des poids lourds de classes 6 et 7.

C’est la division bus et cars de Navistar qui en profite le plus : son bénéfice net s’est élevé à 11 millions de dollars au cours du premier trimestre contre une perte nette de 73 millions de dollars l’an dernier.

Navistar se dit confiant pour 2019, en particulier pour les camions des classes 4 et 5. Il table sur des ventes entre 395 000 et 425 000 unités. Le carnet de commandes a déjà enregistré une hausse de 18% sur un an. « Il n’a jamais été aussi fourni depuis 2009 » annonce le constructeur. Du coup, sa capacité de production a été augmentée afin que les problèmes rencontrés par les fournisseurs soient résolus rapidement.

Navistar retrouve donc le sourire après son échec de moteur en 2014 qui n’avait pas été validé lors du test EPA. La rumeur selon laquelle Navistar pourrait être racheté par Traton (Volkswagen a acquis en 2016 une participation de 16,6%) n’a pas été démentie ni confirmée d’ailleurs.

A lire aussi :

Le sort de Navistar au sein de Traton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *