Actu

Les interdictions de circulation se multiplient en Allemagne

Après Hambourg qui est la première ville allemande à interdire le diesel à partir d’aujourd’hui dans deux de ses rues, deux autres cités comme Cologne et Leipzig devraient prendre le relais. Mais, pour l’heure, il ne s’agit que d’interdictions géographiquement partielles. Berlin et Stuttgart hésitent à emboîter le pas.

A Hambourg, comme nous vous le révélions dans un article précédent, les véhicules roulant au diesel, automobiles et poids lourds (sauf camions poubelles et utilitaires de livraisons), et antérieurs à 2015 sont interdits depuis minuit dans le centre ville, pour le moment dans deux rues. Hambourg avait été la première à annoncer cette mesure après que, fin février 2018, la Cour administrative fédérale a estimé que les diesel pourront être “progressivement” bannis par des métropoles, en commençant par les plus anciens et en prévoyant des exceptions “pour les artisans ou certains groupes d’habitants”.

Berlin de son côté se refuse à instaurer une “vignette bleue”, mécanisme national qui permettrait de faciliter les contrôles en cas d’interdictions de circulation, et s’est plusieurs fois exprimé contre de telles restrictions. Berlin parie plutôt sur des mesures aux effets moins immédiats, comme la mise en place d’un fonds d’un milliard d’euros pour aider les villes à développer leur réseau de transports publics ou encore leur flotte de véhicules électriques. Stuttgart demande à réfléchir jusqu’en septembre 2019.

One Response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *