Économie

Les marques Poids lourd de Volkswagen (Traton) se portent bien

Le premier constructeur automobile mondial, l’allemand Volkswagen, a publié hier un bénéfice annuel en hausse malgré le coût toujours élevé du “dieselgate” et le douloureux passage aux normes WLTP, qui pèsent sur la rentabilité. Le résultat net ressort à 12,15 milliards d’euros (+6,0%), soutenu par une augmentation du chiffre d’affaires (+2,7% à 235,8 milliards euros). Ses marques poids lourd, Scania et MAN, regroupées au sein de Traton se portent bien.

Les ventes de Volkswagen Véhicules Utilitaires sont stables par rapport à l’année précédente avec 11,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Malgré les effets positifs du mix et l’optimisation des coûts des matériaux, le bénéfice d’exploitation a diminué pour s’établir à 780 millions d’euros (853 millions d’euros), principalement en raison de la hausse des dépenses initiales liées aux nouveaux produits, de l’évolution défavorable des taux de change et des problèmes liés à la procédure WLTP. En conséquence, la marge d’exploitation de la marque s’est élevée à 6,6% contre 7,2% en 2017.

La marque Scania voit son chiffre d’affaires augmenter pour atteindre 13,4 milliards d’euros (12,8 milliards d’euros) sur l’exercice 2018. Son bénéfice d’exploitation progresse de 4,4% à 1,3 milliard d’euros, notamment en raison de la hausse des volumes, des effets positifs du mix, de taux de change favorables et d’une meilleure activité services financiers. Tous ces éléments ont compensé l’impact négatif de la hausse des coûts. La marge d’exploitation de la marque reste inchangée à 10,1%.

Stimulé par une hausse des volumes, le chiffre d’affaires de MAN Véhicules Utilitaires atteint 12,1 milliards d’euros en 2018, soit une hausse de 9,2% par rapport à l’année précédente. Les dépenses associées à la restructuration des activités en Inde engendrent toutefois une baisse du bénéfice d’exploitation qui s’établit à 332 millions d’euros (362 millions d’euros). La marque enregistre une marge d’exploitation de 2,7% (3,3%).

Le directeur financier de Volkswagen, Frank Witter, a déclaré que le conseil d’administration appuyait à l’unanimité l’idée d’introduire Traton, la division camions de la société en bourse, mais a averti que les marchés restaient instables. « Nous devons évaluer notre plan par rapport au marché. L’environnement actuel est assez difficile”, a-t-il déclaré. Volkswagen annoncera dans les prochains jours s’il souhaitait ou non répertorier sa division camions, qui regroupe les activités de camions MAN, Scania et Volkswagen, en bourse.

La division Moteurs et générateurs de MAN voit son chiffre d’affaires augmenter à 3,6 milliards d’euros (3,3 milliards d’euros). Le bénéfice d’exploitation de 193 millions d’euros reste stable par rapport à l’année précédente, les effets positifs du volume étant compensés par une détérioration du mix. La marge d’exploitation s’élève à 5,3% (5,9%).

(avec communiqué Volkswagen)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *