En direct de Bruxelles

Les poids lourds devront réduire leurs émissions CO2 de 30% d’ici 2030

Pour la première fois, l’Europe a décidé le 17 mai dernier des plafonds pour limiter les émissions de CO2 pour les poids lourds, alors que les États-Unis et la Chine ont déjà mis en place une telle législation : en 2025, leurs rejets devront être 15 % plus faibles qu’en 2019, et au moins 30 % d’ici 2030. Ces restrictions rentrent dans le cadre du troisième et dernier Paquet mobilité de l’exécutif européen voté aujourd’hui par la commission européenne. Le Parlement doit désormais voter pour que ce volet du Paquet mobilité soit applicable.

Ces normes s’appliquent à partir de 2019 non seulement aux nouveaux camions mais aussi aux autocars. Bruxelles propose donc de réduire les émissions de CO2 des poids lourds de l’ordre de 30 % à l’horizon 2030 et de 15 % d’ici à 2025. Un effort deux fois supérieur à ce que préconise l’Association des constructeurs européens d’automobiles (16 % d’ici à 2030 et 7 % en 2025 sur la base des émissions de 2019) mais bien inférieur à ce que demandent par exemple les eurodéputés écologistes : 45 % d’ici à 2030 et 100 % en 2050.

« Tous les secteurs doivent contribuer à atteindre nos engagements pour le climat pris dans l’accord de Paris », a martelé le commissaire européen à l’Action pour le climat Miguel Arias Canete. Selon lui, « ces normes représentent une opportunité pour l’industrie européenne de consolider sa position de leader dans les technologies innovantes ».

Bruxelles propose également de rendre obligatoires sur les nouveaux modèles de véhicules certains équipements de sécurité avancée : système de freinage d’urgence, aide au maintien sur la voie ou système de détection des piétons ou cyclistes pour les camions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *