Camions

MAN annonce se lancer officiellement dans le camion autonome

Alors que la plupart des constructeurs de poids lourds a lancé ses propres camions autonomes, Man ne s’était pas lancé officiellement dans la course du véhicules industriels sans conducteurs. Lors d’une conférence de presse en marge d’Intermat 2018, Jean-Yves Kerbrat, président de MAN truck & Bus France, a confirmé que la marque s’apprêtait à se lancer dans des testes grandeurs natures avec DB Schenker.

« Dans le contexte de la révolution du transport qui a lieu actuellement, notre ambition est de déployer en France la stratégie de notre groupe Volkswagen Truck & Bus AG, pour les transporteurs français ainsi que les collectivités territoriales, autour de trois axes : la conduite autonome, l’électromobilité et les services connectés » a déclaré Jean-Yves Kerbrat.

Concernant le camion autonome, comme aujourd’hui la plupart de ses concurrents, Man ne parle plus de se séparer du conducteur : « la conduite autonome va progressivement transformer le transport routier. Pour cela, nous travaillons sur des solutions pour assister les conducteurs au quotidien en augmentant leur seécurité et leur confort tout en diminuant leur consommation de carburant » a précisé Jean-Yves Kerbrat (photo).

En Allemagne, Man prévoit des tests en conditions réelles d’exploitation à partir de fin juin 2018 sur l’autoroute A9 qui relie Munich à Nuremberg avec son partenaire DB Schenker, mais aussi avec l’Université de Fresenius pour les aspects neurophysiologiques des conducteurs.

Le dirigeant de Man France a mis en avant l’électromobilité avec plusieurs objectifs : « construire le transport de demain, répondre aux enjeux climatiques et accompagner les collectivités dans leurs objectifs d’excellence environnementale. » précise le constructeur allemand. « Pour cela, Man s’appuie sur le Groupe Volkswagen qui a annoncé un investissement de 72 milliards d’euros sur cinq ans dans la R&D, dont 34 milliards d’euros dans l’électromobilité» rappelle le constructeur.

Man annonce que, dès le premier trimestre 2019, il proposera à des flottes en France une dizaine de véhicules 100% électriques de distribution urbaine de 3,5 tonnes avec le eTGE (photo) à 32 tonnes avec le tracteur eTG. En France, le déploiement de l’eBus est également prévu. Les tests clients seront réalisés en février 2019 et la production de série en fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *