Économie

Michelin : l’activité Poids lourd en baisse de 1%

Le bénéfice net de Michelin a reculé de 1,4% en 2018, à 1,68 milliard d’euros. Dans un contexte international difficile pour le secteur automobile, le manufacturier français de pneumatiques a réussi à maintenir son chiffre d’affaires (+0,3%) à 22,03 milliards d’euros, grâce notamment à une croissance “toujours dynamique” de ses activités de spécialités. Le marché de l’activité Poids lourd, en nombre de pneus neufs, est en recul de 1 % à fin décembre 2018.

Après un premier semestre à + 2 % tiré par l’Amérique du Nord, le marché PL affiche un recul de 3 % au deuxième semestre, fortement impacté par la chute de 12 % de la demande en Chine sur des bases de comparaison très élevées, et dans un environnement économique incertain.

En Europe, la demande Première monte croît de 3 % à fin décembre 2018. Après un premier semestre dynamique (+ 6 %) porté par la demande en Allemagne (+ 3%), Pologne (+ 24 %) et Turquie (+ 41 %), le second semestre affiche un fort ralentissement de la croissance (+ 1 %) en raison du retournement de la demande en Turquie et Pologne. En Europe orientale, la demande reste stable sur l’année. En Amérique du Nord, dans un environnement économique très porteur, le marché est très dynamique tout au long de l’année pour afficher une croissance de 19 % à fin décembre 2018.

En Asie (hors Inde), la demande est en retrait de 6 % à fin décembre 2018, avec une chute du marché chinois de 18 % sur le seul deuxième semestre, en raison de bases de comparaison défavorables et d’un environnement économique rendu particulièrement incertain dans un contexte de guerre économique entre la Chine et les États-Unis. La demande dans le reste de la zone est marquée par le recul de la demande au Japon (- 3 %), partiellement compensé par le dynamisme du marché indonésien.

Remplacement. En Europe, le marché est stable sur l’année. Après une croissance de 2 % sur le premier semestre tirée par l’Europe orientale (+ 9 %), la demande recule de 2 % sur le second semestre, pénalisée par un fort recul en Turquie et Pologne, alors qu’elle est soutenue en Europe orientale (+ 4 %). En Amérique du Nord, la demande progresse de 7 % sur l’année, portée par le dynamisme de l’économie aux États-Unis et une hausse des importations de pneus chinois en fin d’année en anticipation de la possible mise en place de nouveaux droits de douanes, alors que le marché canadien est en léger retrait de 1 %.

Pour 2019, les marchés des pneumatiques Poids lourd sont attendus globalement stables, tenant compte d’une baisse de la demande en Chine.

Pneumatiques de spécialités. Le marché des pneumatiques pour les mines affiche toujours une forte croissance de la demande des mines mondiales, des compagnies pétrolières et des mines régionales. Sur le segment Agricole, les marchés de 1er équipement connaissent une croissance contrastée et la demande en Remplacement reste stable, marquée en Europe par une forte reprise des importations asiatiques. En Infrastructure, les marchés sont toujours bien orientés en 1er équipement comme en Remplacement.

A lire aussi :

Michelin présente le 1er pneu 3 étoiles 18.00R33 pour dumpers

Michelin annonce des pneus 100% écolos d’ici 30 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *