Actu

Nomination De Rugy : pour les fédés Transport, la prudence est de mise

A peine François de Rugy nommé nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, les fédérations de transport routier n’ont pas tardé à réagir. Nous les avons rencontré et nous leur avons demandé si le choix de l’actuel président de l’Assemblée était positif pour le secteur du transport routier. Tous se sont réjouis du maintien de Elisabeth Borne au poste de ministre des transports.

La FNTR espère échanger rapidement avec le nouveau ministre et entend bien continuer sa politique écologique. « C’est quelqu’un que nous connaissons, avec qui nous avons déjà travaillé. Nous avons hâte de pouvoir le rencontrer pour poursuivre l’action que nous menons en matière de transition énergétique et écologique » nous a déclaré Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR qui préfère rester prudente sur les différents dossiers en particulier sur le projet de la LOM (Loi d’orientation sur les Mobilités) : « La dernière mouture de la Loi LOM que nous avons eu en main qui est entrée en conseil d’Etat ne comporte pas de mention de la vignette. Nous serons très attentif sur la prochaine loi de finance car c’est là que l’on devrait trouver des mesures fiscales. Et il nous a été annoncé qu’il y aurait une loi d’orientation sur les infrastructures. Là encore, nous avons un grand travail de veille à avoir sur le sujet. »

Ecoutez dans son intégralité l’interview de Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR

L’OTRE pense que le maintien de Elisabeth Borne au ministère des transports est positif pour pouvoir continuer les négociations sur plusieurs dossiers. Mais la fédération reste vigilante : « Nous attendons la feuille de route qu’il va annoncer » nous a répondu Jean-Marc Rivera, secrétaire général de l’OTRE. « Le second élément important était de constater que Elisabeth Borne reste en place, ce qui nous semble être une bonne chose pour la continuité des dossiers importants, qu’il s’agisse du paquet mobilité, de la LOM et de la question sensible du financement des infrastructures » a-t-il ajouté.

Ecoutez dans son intégralité l’interview de Jean-Marc Rivera, secrétaire général de l’OTRE

TLF salut l’arrivée de François de Rugy qui, rappelle la fédération, son expérience dans le transport à la ville de Nantes. « Dans sa carrière, il a été élu de la ville de Nantes et responsable des transports avec Jean-Marc Ayrault. J’espère qu’il a étudié ses dossiers et je pense qu’il a les compétences au moins dans les transports de voyageurs. Pour les transports de fret, nous sommes là pour lui apprendre » nous a déclaré Claude Blot, président de l’Union TLF. « J’espère qu’il vient sans a priori car il y a un gros travail, il y a des échéances à très court terme. Je pense de la LOM et le gros dossier CFA pour les conducteurs routiers sans oublier les dossiers sur le ferroviaire ou encore les ports » rappelle le président. « Il a toujours dit qu’il souhaitait plutôt la cohérence que l’obéissance. Et cela je le respecte » a conclu Claude Blot.

Ecoutez dans son intégralité l’interview de Claude Blot, président de l’Union TLF

Les fédérations de transport routier devraient rapidement prendre connaissance d’une feuille de route du nouveau ministre de l’Ecologie. Et les compteurs pourraient être remis à zéro pour certains dossiers ou, au contraire, des décisions pourraient être prises rapidement sur d’autres. Prudence de rigueur pour le secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *