Instantané TRM24

Pollution : les poids lourds Euro 3 et 4 interdits aujourd’hui à Paris et Lille

Le beau temps favorisant un pic de pollution, la préfecture de Police de Paris et la préfecture du Nord (Lille) ont décidé d’interdire de circulation les véhicules estimés les plus polluants dont les poids lourds et les cars. Pour Paris, l’interdiction sera appliquée à l’intérieur d’un périmètre délimité par l’A86. Mais cette interdiction concerne-t-elle tous les poids lourds et utilitaires ? TRM24 fait le point.

Pour Paris et sa région. Les véhicules les plus polluants sont interdits de circulation à Paris intra-muros et en proche banlieue mercredi. L’interdiction de circulation, à l’intérieur d’un périmètre délimité par l’A86, concerne de 5h30 à minuit les véhicules non classés et les véhicules de classe 4 et 5 selon la classification des vignettes Crit’Air. Pour les poids lourds et les cars, il s’agit des véhicules roulant au diesel Euro 3 (1ère immatriculation entre 01/10/2001 et 30/09/2006) et Euro 4 (1ère immatriculation entre 01/10/2006 et 30/09/2009). En résumé, l’interdiction va concerner peu de camions, le parc Euro 3 et Euro 4 étant moins important aujourd’hui.

Pour Lille. Même punition. Seuls les véhicules dotés d’une vignette Crit’air 0,1, 2 et 3 sont autorisés à circuler dans une douzaine de communes, ainsi en a décidé la préfecture du Nord, qui impose la circulation différenciée pour la première fois.

Dans le Rhône, pas d’interdiction mais une baisse de la vitesse maximale de 20 km/h qui ne concernera que les routes où la vitesse limitée autorisée est supérieure ou égale à 90 km/h. Sur les routes où la vitesse maximale est de 80 km/h, elle sera limitée à 70 km/h.

Pourquoi parle-t-on de pollution ?

Avec des températures atteignant les 19 degrés en Ile-de-France et ciel totalement dégagé, Airparif observe une remontée des concentrations des particules fines. Conséquence : la qualité de l’air est placée au niveau «moyen» passant de 54 lundi à 67 mardi. Cet indice de pollution est dû à trois polluants : l’ozone, le dioxyde de carbone, et les particules fines qui seront comprises entre 40 et 50 microgrammes par mètre cube d’air.

A lire aussi :

La Chine va durcir aussi les normes CO2 des poids lourds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *