Monde

Quand la réglementation fait augmenter les accidents de poids lourds

Les derniers chiffres des accidents aux Etats-Unis ne sont guère réjouissants pour le secteur du transport routier de marchandises. En effet, les décès dus à des accidents impliquant des poids lourds ont augmenté de 9% alors que la tendance générale est à la baisse. Et chose inattendue, les professionnels avancent des raisons inattendues pour se défendre. Voyez plutôt.

Selon les données de la National Highway Traffic Safety Administration, sur les 37 133 personnes décédées lors d’un accident, 1 300 routiers ont perdu la vie. Un record aux Etats-Unis. Jamais autant de conducteurs de poids lourds n’étaient décédés au volant de leur véhicule.

Et la cause de ce bond des accidents serait la nouvelle réglementation, selon les associations et syndicats de routiers. « Les conducteurs accéléraient pour pouvoir gagner du temps et prendre leur temps de repos. » La loi limite la conduite à 11 heures sur 14 heures, avec une pause de 30 minutes à 8 heures. Sans surprise, les patrons démentent. Beaucoup remettent en cause la pause de 30 minutes que de très nombreux routiers doivent prendre, faute de temps et de pression de la part de leur direction.

Comme en Nouvelle-Zélande, certains pointent du doigt les jeunes recrues qui, faute d’expérience dans la conduite, causent le plus grand nombre d’accidents mortels impliquant un camion. Une étude datant de 2017 a démontré que la plupart des accidents dans lesquels le routier était responsable se sont produits à au moins 20 kilomètres d’une aire de repos ou d’un relais routier.

A lire aussi :

NZ : les accidents liés à la pénurie de conducteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *