TRM24 Le Mag

Scania désigne son meilleur conducteur français : Pierre Montaigne

C’est Pierre Montaigne (photo) des Transports Neel (50) qui représentera la France à la grande finale européenne des Scania Driver Competitions (SDC), les 24 et 25 mai prochain en Suède. Pierre Montaigne s’est démarqué face aux 23 autres conducteurs en lice.

Avec plus de 2 000 inscrits sur le site dédié aux Scania Driver Competitions et plus de 800 conducteurs qui sont allés jusqu’au bout du test théorique, ce sont finalement les 24 candidats ayant obtenu les meilleurs scores qui ont pu prendre part à la finale nationale. Sur le circuit d’Albi, les 24 sélectionnés ont eu fort à faire avec l’ensemble des épreuves au programme : secourisme, contrôle avant départ et bien entendu conduite économique et manœuvres.

Au milieu d’une cinquantaine de camions décorés, exposés spécialement pour l’occasion, le public a pu profiter de cet événement pour voir les candidats évoluer. Les deux dernières épreuves ont permis de départager les quatre meilleurs conducteurs : Stéphen Lacombe, qui avait remporté le titre de meilleur conducteur français en 2014 et 2012 a terminé à la quatrième place. Son frère Thomas Lacombe, s’est positionné sur la troisième marche du podium et Frédéric Magier sur la deuxième. C’est Pierre Montaigne, tout juste âgé de 24 ans et le plus jeune des 24 finalistes, qui s’est hissé sur la première marche du podium.

Salarié depuis six ans chez les Transports Neel, basés dans la Manche (50), il conduit l’un des trois Scania de l’entreprise, un R 450 Streamline attelé à une semi frigorifique. « Je fais beaucoup de régional, notamment entre la Manche et Nantes en transportant des primeurs, fruits et légumes dont des carottes de Créances, les meilleures ! »

Pour cet habitué des concours de conducteurs (il avait gagné le Championnat régional des élèves conducteurs routiers de Normandie en 2013), les Scania Driver Competitions étaient un rêve. « Je me suis inscrit sans y croire vraiment. Et lorsque j’ai découvert mes concurrents à Albi, je me suis dit que cela allait être difficile. Au final ces moments ont été magiques ! », déclare le jeune lauréat.

De fait, très fort en théorie mais aussi en manœuvres, il a pu remporter le titre sans trop de difficultés. Il ne reste plus qu’à lui souhaiter le meilleur pour la finale suédoise des 24 et 25 mai prochains. Il devra alors se confronter aux 29 autres concurrents européens, qui eux-aussi seront motivés pour remporter le premier lot du concours : un Scania d’une valeur de 100 000 euros.

(avec communiqué Scania France)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *