Actu

Un routier US condamné à de la prison à vie après la découverte de 10 migrants morts

Un routier américain a été condamné à la prison à vie suite à la mort de 10 migrants en juillet dernier. Les victimes ont été retrouvées inanimées dans sa semi qui était garée sur un parking.

James Matthew Bradley, 61 ans, routier de profession, originaire du Texas, terminera très certainement sa vie derrière les barreaux. Il paie son aide aux migrants mexicains et guatémaltèques. La loi américaine n’épargne personne. Il a été jugé pour le chef d’accusation de conspiration pour transporter des étrangers ayant entraîné la mort et le chef d’accusation de transport des étrangers qui entraînent la mort. Rien que ça. Le routier a plaidé coupable.

Les juges ont décidé toutefois de ne pas le considérer comme coupable, ce qui lui permet d’éviter la condamnation à mort. Il est condamné pour la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle.

Les faits se sont déroulés le 23 juillet dernier sur un parking d’un grand magasin où James avait garé son ensemble. Dans une chaleur torride, huit personnes ont été retrouvées sans vie parmi les quarante migrants qui se trouvaient dans sa remorque. Le système de réfrigération du camion ne fonctionnait pas alors que les températures avoisinaient les 38 degrés à l’extérieur. Deux autres personnes sont décédées quelques heures plus tard à l’hôpital. L’un des migrants souffrant de déshydratation avait pu s’extraire de la semi et avait donné l’alerte.

Le département de la Sécurité intérieure des États-Unis vient de lancer à la frontière du Texas avec le Mexique l’«Opération Big Rig Campaign » qui vise à décourager les routiers américains à transporter des migrants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *