Monde

Une taxe poids lourd instaurée en Tunisie

Depuis le 4 Juin, la Tunisie a instauré une nouvelle taxe aux frontières qui s’applique seulement aux véhicules de transport de marchandises. L’Algérie, voisin terrestre de la Tunisie, se sent particulièrement visée par cette mesure entraînant des tensions à la frontière.

La nouvelle taxe aux frontières tunisiennes ne concerne que les camions transportant des marchandises entrant sur le territoire maritime ou terrestre tunisien. Cela ne s’applique aucunement aux voitures et aux bus touristiques.

“C’est le parlement tunisien qui, dans un souci de protéger la production locale tunisienne, a décidé d’insérer la nouvelle taxe dans la nouvelle loi de finance” a déclaré le ministre tunisien des affaires étrangères après les sollicitations d’Abdelkader Hadjar, le consul algérien à Tunis.

L’Algérie n’est pas la seule à être affectée. Tous les pays dont les camions passent par le territoire tunisien doivent payer cette taxe de 66 euros à 101 euros en fonction du pays.

“Il s’agit nullement d’une taxe. Ce sont des frais de service douanier qui ne concerne pas les voitures et les bus touristiques. C’est une somme à payer pour les camions de marchandises qui devront passer au scanner”, a expliqué Choukri Lataief, le vice-ambassadeur de Tunisie à Alger.

Pourtant cette décision du parlement tunisien a provoqué une montée des tensions à la frontière ente la Tunisie et l’Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *