Actu

VUL : le rapport Pichereau n’aurait-il servi à rien, les fédés réagissent

Trois mois après la publication du Rapport Pichereau sur le Véhicules Utilitaires Légers, plusieurs fédérations patronales (FNTR, TLF, Unostra, SNTL, CSD) montent au créneau et se demandent à quoi ont pu servir les préconisations émises par le député. Aucune n’apparaît dans les documents de travail de la future Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) qui doit être présentée vendredi matin par Nicolas Hulot, le ministre de l’Ecologie.

Dans un communiqué, les fédérations du secteur du transport s’inquiètent du sort du travail du député qui n’avait pas hésité à consulter une quarantaine d’interlocuteurs de la profession. Les 5 fédérations incitent également « les pouvoirs publics à abonder dans le sens du rapport concernant l’obligation du statut de commissionnaire de transport aux plateformes d’intermédiation digitale et à veiller à leur respect de la règlementation en se dotant d’un « contrôleur digital » par DREAL. »

Pour Elisabeth Charrier, déléguée aux régions à la FNTR, que nous avons joint par téléphone : « Il n’y a pas assez de retombées naturelles auprès des pouvoirs publics. Nous ne constatons pas assez de prise en compte des préconisations du Rapport Pichereau par le ministère des transports. »

Elisabeth Charrier pense que ces préconisations du Rapport Pichereau doivent être incluses dans le Paquet mobilité actuellement et âprement discuté à Bruxelles. « Les propositions qui relèvent principalement du niveau européen pourront être portées par la France dans le cadre des négociations en cours sur le Paquet mobilité qui a été présenté le 31 mai 2017 par la Commission Européenne. Celles relevant du plan national vont désormais faire l’objet d’un examen approfondi et pourront notamment trouver leur traduction dans le cadre du projet de loi d’orientation des mobilités » conclut le communiqué des fédérations.

A lire aussi :

Rapport Pichereau VUL : voici les 33 mesures préconisées

 

 

One Response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *