Actu

Accident de car de Puisseguin : la réouverture de l’instruction requise devant la cour d’appel de Bordeaux

Le juge d’instruction de Libourne avait décidé en 2021 d’un non-lieu dans l’affaire de l’accident de car de Puisseguin qui avait coûté la vie à 43 personnes dont le conducteur routier et son fils. Nouveau coup de théatre : le parquet général a réclamé hier en appel une réouverture de l’enquête sur les circonstances du drame. La chambre de l’instruction rendra sa décision le 3 mars.

Fin octobre 2021, six ans presque jour pour jour après le drame, le juge d’instruction de Libourne avait rendu une ordonnance de non-lieu dans l’enquête sur l’accident de car. Le parquet de Libourne et les avocats des parties civiles avaient fait appel de cette décision.

Au matin du 23 octobre 2015, un semi-remorque s’était déporté sur la gauche au sortir du village de Puisseguin, à l’est de Bordeaux, et s’était mis en portefeuille avant de percuter un car venant en sens inverse. Pris au piège dans le car envahi par les flammes et des fumées toxiques, 41 personnes à bord étaient mortes brûlées vives ou asphyxiées. Huit en avaient réchappé. Le conducteur du camion et son fils âgé de trois ans étaient décédés dans l’accident.

Selon Me Chambolle, l’avocat général a également requis jeudi un supplément d’information aux fins de mise en examen de trois sociétés: le concessionnaire du tracteur du semi-remorque, la société locatrice de ce véhicule et celle qui l’utilisait le jour de l’accident.

«Ces réquisitions sont positives pour nous. Nous avons plus de 50% de chances que cette affaire reparte en instruction», a estimé Me Chambolle, qui s’est toutefois déclaré «déçu» que l’avocat général ne demande pas des investigations supplémentaires visant le constructeur de l’autocar. Aucune mise en examen n’avait été prononcée au cours de l’instruction.

(avec agences)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.