Actu

ACEA : les constructeurs PL prêts à s’engager sur les objectifs CO2 mais

L’ACEA a souhaité apporter ses propositions après les objectifs CO2 poids lourds fixés par Bruxelles en mai dernier. En 2025, leurs rejets devront être 15 % plus faibles qu’en 2019, et au moins 30 % d’ici 2030. L’organisation qui représente les constructeurs poids lourds a dressé toute une liste de contre-solutions. Elle précise qu’ils ne s’opposent pas à baisser les émissions de CO2 de leurs futurs camions produits mais sous conditions.

« Les constructeurs de camions européens sont prêts à s’engager sur des objectifs de CO2 ambitieux, à condition que ceux-ci soient réalistes et conformes à ce qui est technologiquement possible et économiquement viable » a déclaré hier l’ACEA. « Afin de s’assurer que les objectifs de CO2 en discussion sont également réalisables dans la pratique, l’ACEA estime que le nouveau cadre réglementaire doit s’efforcer d’être rentable, refléter la diversité du marché des camions et permettre l’innovation sans imposer un choix technologique. »

Ce que propose entre autres l’ACEA en échange des objectifs CO2 de l’UE :

  • Une mise à jour régulière de l’outil de simulation VECTO.
  • L’utilisation du VECTO métrique de g CO2/tkm au lieu de g CO2/km (car la tonne kilomètre métrique reflète mieux le travail réalisé par un poids lourd)
  • Faciliter les crédits des constructeurs auprès des banques
  • Mettre en commun les résultats de toutes les marques poids lourds au sein d’un groupe sur le modèle des voitures et utilitaires
  • Isoler les camions EMS dans une catégorie à part et donc avec des objectifs CO2 revus à la baisse
  • Baisser les montants des pénalités (6,80€ par gramme CO2/tkm proposé par Bruxelles)

A lire aussi :

Les poids lourds devront réduire leurs émissions CO2 de 30% d’ici 2030

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.