Actu

Action surprise de routiers dans l’Isère

Une cinquantaine de poids lourds a établi hier un barrage autour des ronds-points de Chesnes, sur la commune de Saint-Quentin-Fallavier, dans le cadre d’une journée d’action. L’initiative vient du collectif du Groupement de Routiers Français (GRF) lancé en novembre. Il entendait manifester contre une concurrence étrangère qu’il juge «déloyale» et une régulation européenne «de plus en plus contraignante ».

« Le secteur du transport routier est actuellement soumis à de fortes tensions, marqué non seulement par la concurrence déloyale des entreprises étrangères qui ont moins de taxes dans leur pays d’origine, mais aussi par des régulations européennes de plus en plus contraignantes», a déclaré à l’AFP Kévin Amory, porte-parole du jeune collectif.

Le lieu du barrage n’était pas anodin puisqu’il se situe dans une zone logistique (Chesnes) sur la commune de Saint-Quentin-Fallavier, à proximité immédiate de l’autoroute A43 qui relie Lyon à Chambéry vers l’Italie et la Suisse. La circulation des voitures et des poids lourds a été perturbée avec la fermeture de l’échangeur menant à la zone logistique.

Le GRF annonce «des actions de filtrages rigoureux des zones logistiques» dans «cinq endroits stratégiques en France, notamment en Bretagne, aux environs de Lyon, à Paris, dans le Sud-Est et à Toulouse». Des actions ont été conduites en périphérie de Toulouse et de Reims, selon Kévin Amory. «Nous espérons avoir un rendez-vous avec un représentant du gouvernement en charge officielle de notre dossier», a-t-il dit sans exclure que les actions soient reconduites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *