Actu

2 000 apprentis sans entreprise, l’appel de l’AFTRAL

Aides à l’embauche

Près de 2 000 jeunes apprentis n’ont pas encore trouvé d’entreprise, annonce l’AFTRAL qui déclare « renforcer sa mobilisation pour promouvoir l’apprentissage. » Le groupe de formation rappelle les mesures gouvernementales de soutien au secteur.

« Les nouvelles mesures gouvernementales de soutien à l’apprentissage annoncées la semaine dernière vont dans le bon sens et répondent aux enjeux de la situation économique des entreprises », a déclaré Loïc Charbonnier, Président Délégué Général d’AFTRAL.

Avec pour objectif de faciliter l’aide à l’embauche dans le contexte post-COVID, le plan de relance du gouvernement pour soutenir l’apprentissage prévoit deux mesures phares, incitatives et concrètes :

  • Une aide à l’embauche de 8 000€ pour les 18-30 ans, 5 000€ pour les moins de 18 ans, est accordée aux entreprises qui recrutent un apprenti préparant un diplôme du CAP au BAC+3 entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 (valable pour toutes les entreprises de moins de 250 salariés et celles de plus de 250 salariés qui compteront plus de 5% d’apprentis dans leurs effectifs en 2021).
  • 6 mois au lieu de 3, c’est le nouveau délai qu’auront les apprentis inscrits sans contrat au moment de la rentrée pour trouver leur entreprise.

« Avec ces nouvelles aides exceptionnelles, le coût du recrutement d’un salarié en apprentissage sera quasi-nul pour l’entreprise la première année » précise l’AFTRAL avant d’ajouter : « Par ailleurs, le nouveau délai de 6 mois pour trouver une entreprise apporte la possibilité pour les entreprises de prendre leur décision de recrutement d’un apprenti d’ici quelques mois. Ce sera notamment le cas pour les PME qui manquent aujourd’hui de visibilité sur leur activité. »

AFTRAL propose, sur tout le territoire, une trentaine de formation en apprentissage du CAP au BAC+3 dans les domaines du transport, de la logistique et du tourisme. « 6 000 apprentis sortent de nos écoles supérieures (ISTELI, ENSTV, EPT) et CFA chaque année. Grâce au travail de recrutement que nous avons poursuivi pendant le confinement, nous sommes en mesure de proposer plus de 2 000 candidatures aux entreprises, avec des solutions adaptées pour celles qui ne sont pas en mesure de décider d’un recrutement dès à présent. », a indiqué Loïc Charbonnier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *