Actu

Bourse : Nikola pèse déjà autant que Renault

Comme l’a écrit le journal Le Monde, Nikola qui n’a pas encore produit de véhicules pèse déjà autant que Renault. En effet, à peine rentrer en bourse, lors de sa fusion avec VectoIQ déjà inscrite au Nasdaq, sa capitalisation boursière s’est envolée atteignant dès les premiers jours les 34 milliards de dollars (31 milliards d’euros).

Ses actions valaient 33,69$ US lors de son entrée à Wall Street le 4 juin, elles ont atteint 93,99$ à l’ouverture le 9 juin, pour revenir autour de 64$ le 12 juin.

Le constructeur de poids lourd, créé il y a cinq ans à Salt Lake City (Utah) et basé à Phoenix (Arizona), envisage de produire avec Iveco un camion le Nikola TRE équipé d’un moteur électrique capable de fournir 480 kW de puissance continue, alimenté par des batteries modulaires et évolutives d’une capacité allant jusqu’à 720 kWh, qui est produit sur la nouvelle plate-forme IVECO S-WAY à Ulm en Allemagne et intègre la technologie de NIKOLA. Les tests devraient commencer à la mi-2020. Iveco et Nikola présenteront en 2023 une version à pile à combustible à hydrogène. Le véhicule sera cette fois produit dans l’usine de Coolidgen en Arizona.

Outre le camion à pile à combustible, on le sait moins, Nikola va produire son pick-up à hydrogène : le Nikola Badger qui devrait contribuer à faire baisser le coût des composants de la pile à combustible selon Trevor Milton, le PDG de Nikola Corporation. Les pré-commandes seront ouvertes le 29 juin. C’est d’ailleurs l’annonce de la date de ces pré-commandes par le boss qui serait à l’origine de la flambée du titre à Wall Street.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *