Actu RECAP ETE

Covid19-Baromètre activité TRM-CNR : plusieurs indicateurs confirment une reprise

Hausse du chiffre d’affaires

Dans son 3e enquête mensuelle sur l’impact de la crise Covid-19 dans le secteur du transport routier de marchandises, le CNR analyse que tous les indicateurs, ou presque, sont au vert. En clair, l’activité reprend depuis mai, mois qui correspond au déconfinement. Autre bonne nouvelle : le chiffre d’affaire transport augmente de + 45,7 % par rapport au mois d’avril.

« Cette reprise progressive ne permet pas de retrouver les niveaux d’avant crise » rappelle le CNR précisant : « le chiffre d’affaires transport a baissé de -13,5 % entre février et mai 2020. Sur 1 an, par rapport à mai 2019, il est en diminution de ‑ 23,5 %. » Avec un bé mol : plusieurs indicateurs économiques restent préoccupants, comme le revenu par unité d’œuvre : 11,3 % inférieur à celui de février 2020.

Les entreprises interrogées auraient relativement bien résisté au premier choc en préservant leur trésorerie. Par ailleurs, l’enquête révèle qu’après avoir enregistré des hausses en mars puis en avril 2020, les charges financières moyennes sont vite revenues en mai 2020 au niveau d’avant crise.

Une part importante du parc reste immobilisée : -10,8 % par rapport à la situation d’avant crise. En revanche, l’augmentation moyenne du parc en activité et des effectifs conducteurs présents, respectivement de +32 % et +38 %, est forte. « L’écart avec la progression du chiffre d’affaires transport hors sous-traitance (+49,1 %) témoigne d’une hausse de la productivité, qui avait été fortement dégradée générant d’importants surcoûts » indique le CNR.

Les conducteurs roulent à nouveau

Côté conducteurs, la masse salariale conducteurs connait également une augmentation, en moyenne de +21,6 % en mai 2020. Son montant reste inférieur de -4,8 %, à celui d’avant crise. Le chiffre d’affaires hors sous- traitance se situant à -11,7 % par rapport à son niveau d’avant crise. Structurellement, les surcoûts générés sont donc toujours présents, même si leur ampleur est moindre.

Bien que les entreprises continuent, pour 24 % d’entre-elles, d’enregistrer des surcoûts, pour 86 % des répondants le tarif de base du transport avec le client principal n’a pas été modifié en mai 2020. Ces résultats montrent que les prix de transport, hors indexation gazole, ne se sont généralement pas ajustés automatiquement sur les surcoûts subis par les transporteurs depuis le début de la crise (dégradation du taux de parcours en charge ou redéploiement des coûts fixes.Egalement, 93 % des répondants déclarent ne pas avoir modifié les termes du mécanisme légal d’indexation des prix de transport avec les variations du coût du gazole.

Télécharger l’enquête mensuelle CNR sur l’impact de la crise Covid-19 dans le TRM

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *