Actu

DHL affiche des résultats positifs en pleine pandémie

Un chiffre d’affaires en hausse

DHL semble faire partie des groupes qui tirent profit de la pandémie de la COVID-19. Son chiffre d’affaires a augmenté de 0,9 % pour atteindre 15,5 milliards d’euros au premier trimestre 2020. Le flux de trésorerie d’exploitation a presque triplé pour atteindre 750 millions d’euros. Avec un bé mol : le groupe perd 210 millions sur ses bénéfices en raison de la crise sanitaire mondiale.

« Notre mission consiste à transporter des équipements de protection et des médicaments, à sécuriser les chaînes d’approvisionnement de l’industrie et à contribuer à l’approvisionnement des populations locales. Nous sommes fiers de nos équipes, qui rendent l’impossible possible chaque jour. Elles sont également à l’origine des remarquables performances du Groupe Deutsche Post DHL réalisées au cours du premier trimestre, malgré les difficultés rencontrées dans le monde entier », a déclaré Frank Appel, président-directeur général du Groupe Deutsche Post DHL qui précise que DHL a pu s’en sortir « grâce à l’importante portée de l’implantation géographique du groupe et à son portefeuille complet de solutions logistiques allant des services express internationaux au transport de fret aérien et maritime mondial en passant par la mise en entrepôt, les solutions de commerce en ligne ainsi que les solutions de remise de courriers et de colis en Allemagne.

Ses cinq divisions affichent des résultats positifs

Les volumes de colis de la division Post & Parcel Allemagne ont augmenté de manière significative à la fin du trimestre, les lettres recommandées ont connu un fort déclin. Alors que les divisions de DHL ont ressenti les effets de l’immobilisme dans de nombreuses régions et industries clientes, les affaires en Chine ont connu une reprise en mars après la baisse survenue en février

DHL Express a également réussi à augmenter son chiffre d’affaires et à générer de très bons bénéfices au premier trimestre malgré la crise sanitaire mondiale. Le chiffre d’affaires a augmenté de 4,5 % pour atteindre 4,2 milliards d’euros. La disponibilité de sa propre flotte d’avions cargo s’est avérée être un facteur clé pour la division, lui permettant de continuer à effectuer des livraisons urgentes pour ses clients malgré l’arrêt quasi total des vols de passagers, ce qui a entraîné la perte de capacités de fret dans de nombreuses régions du monde.

Le chiffre d’affaires de la division Global Forwarding et Freight a diminué de 4,1 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 3,6 milliards d’euros. La division est confrontée à une grave pénurie de capacités disponibles sur le marché en raison de la pandémie, due par exemple à l’annulation de vols de passagers. Avec des volumes en baisse, la pénurie de capacité a entraîné une évolution positive de la marge brute du fret aérien.

A lire aussi : DHL renforce sa présence en Auvergne Rhône

Croissance positive des bénéfices et quantité satisfaisante de nouveaux contrats

La division Supply Chain a enregistré une légère baisse de 1,9 % de son chiffre d’affaires, établi à 3,2 milliards d’euros au premier trimestre, montrant simultanément une augmentation de 2,1 % des revenus organiques malgré la pandémie. La solide performance de la division est attribuable à une répartition équilibrée des clients entre les secteurs et les régions. Si certains secteurs comme l’automobile et la mode ont été plus touchés par les effets de la crise en raison de l’interruption de la production et de la réduction de la demande, d’autres, comme l’alimentation et les soins de santé, ont enregistré des effets positifs. Malgré la crise, la division Supply Chain a même réussi à conclure des contrats supplémentaires d’une valeur de 135 millions d’euros avec des clients nouveaux et existants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *