Actu

DIGITAL SITL : JB Djebbari survole les grands sujets de la filière en la saluant sans la rassurer

Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat aux transports, a clôturé la conférence d’ouverture de la DIGITAL SITL en remerciant la filière pour « sa vitalité et sa pertinence. » Il a rappelé les engagements pris par le gouvernement avec la logistique sans pour autant évoquer la tenue des Assises de la Logistique promis par le premier ministre. Enfin, le ministre a évoqué le contrat de transition énergétique avec le transport routier sans non plus préciser une date de signature.

Le secrétaire d’Etat a tenu tout d’abord à rappeler le rôle essentiel économique de la logistique : « Cette crise a démontré la vitalité de la logistique en France. Elle a montré sa pertinence et son importance vis-à-vis de tous les français. La chaine logistique a tenu et est essentielle pour les flux. Il ne faut pas perdre de vue cette filière et ses actions que nous pouvons engager pour elle. Il ne faut pas oublier non plus les surcoûts, les changements des offres de transport que la crise a entraîné. »

Jean-Baptiste Djebbari a indiqué maintenir les différents engagements du gouvernement pendant la crise sanitaire et économique : « Nous avons mis en place des mesures générales puis des mesures particulières notamment pour le transport routier. Nous souhaitions donner de l’oxygène aux entreprises du secteur. Mais des défis nous attendent, des défis de  consolidation et de continuation de nos entreprises et des entrepôts. Il faut davantage d’emplois localisés car il faudra résister. Des entreprises vont chercher à externaliser leurs activités. »

Concernant le verdissement de la filière, le secrétaire d’Etat aux transports a rappelé l’engagement de l’Etat pour le report vers le rail : « Nous avons voulu avec le contrat de transition énergétique une stabilité fiscale pour les entreprises de transport routier, l’une des clés de la confiance et de la compétitivité. Nous souhaitons aussi donner une impulsion très forte sur le fret ferroviaire, avec entre autres des financements innovants en exploitation, ce qui n’a jamais été fait. La compétitivité des entrepôts devra être abordé tout comme les investissements des ports français. Je me réjouis de la signature prochaine de la charte portuaire logistique. La France a beaucoup de compétence et je reste déterminé et au côté de la filière. Logistique » a conclu Jean-Baptiste Djebbari.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *