Actu

GEFCO affrète un train de pièces automobiles de Wuhan jusqu’en France

10 000 km parcourus

GEFCO a transporté depuis la ville de Wuhan, en Chine, jusqu’en France 500 tonnes de pièces détachées automobile, en affrétant l’un des premiers trains complets, et ce alors que les mesures de confinement liées à la crise sanitaire du COVID-19 se mettaient en place.

Face à une forte demande de transport ferroviaire en provenance de Chine et alors que la majorité des trains ont pour terminus l’Allemagne, GEFCO est parvenu, en travaillant en étroite collaboration avec les opérateurs ferroviaires et les propriétaires de terminaux, à coordonner l’expédition et valider la mise en place d’un train dédié à destination directe de la France.

GEFCO a fourni une solution porte-à-porte, incluant toutes les dispositions nécessaires à l’organisation du transport routier et ferroviaire en amont et en aval du convoi, le chargement des conteneurs depuis les usines des fournisseurs à Shanghai et à Chengdu ainsi que les procédures douanières et l’entreposage en France.

Les 41 conteneurs sont arrivés au terminal ferroviaire de Dourges – (LDCT – Lille Dourges Terminal Conteneur) près de Lille, 19 jours après le chargement du train, le 21 avril 2020. Au total, ils ont parcouru un trajet de 10 000 km et traversé sept pays – la Chine, le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne, l’Allemagne et enfin la France.

Dans le cadre de procédures de sécurité strictes, au regard des impératifs sanitaires liés au COVID-19, GEFCO a mis en place des procédures sans contact dans les terminaux. En transportant les pièces par voie ferroviaire pendant trois semaines en conteneurs scellés, le Groupe s’est assuré qu’il n’y ait aucun risque de propagation du virus.

« La logistique ferroviaire représente un service important dans l’offre de GEFCO, se présentant comme une solution plus économique que le transport aérien et moins génératrice de CO². Ainsi, ce train complet reliant la Chine à l’Europe a permis, à lui seul, une réduction d’émissions de CO² de 4 500 tonnes comparée à une solution de transport aérien » indique le groupe ;

« Sécuriser le premier train complet de Wuhan jusqu’en France a constitué une étape importante pour GEFCO face aux défis mondiaux issus de la crise du COVID-19. En cette période difficile, notre offre ferroviaire démontre toute sa valeur en tant que solution durable, économique et fiable. Nous sommes heureux de constater, à mesure que les pays reprennent leurs activités, que les restrictions sont progressivement levées,»  déclare Alice Defranoux, Global Rail Manager chez GEFCO.

Alors que la production des usines automobiles s’arrêtait en Europe, GEFCO a proposé des solutions pour stocker les pièces détachées dans des entrepôts situés au niveau local afin d’assurer aux clients leur disponibilité rapide dès le redémarrage de leur production. Afin d’aider davantage les constructeurs lors de leur reprise, GEFCO a livré – principalement par voie aérienne les premiers temps, puis par voie ferroviaire ensuite – plus de deux millions de masques pour garantir la santé et la sécurité des collaborateurs de ses clients lors de la réouverture des sites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *