Actu

Immatriculations de véhicules industriels : -44,4% en mai en Europe

76 232 camions depuis début janvier

En mai 2020, les immatriculations de véhicules utilitaires dans l’UE ont diminué de 44,4%, bien que la baisse ait été moins prononcée qu’en avril (-67%), les mesures visant à contenir le COVID-19 ayant été assouplies, selon l’ACEA.

En ce qui concerne les quatre plus grands marchés de l’UE, l’Espagne (-59,0%) et l’Allemagne (-47,9%) ont enregistré les pertes les plus importantes en mai, suivies par l’Italie (-36,5%) et la France (-35%). Cinq mois après le début de l’année, la demande de véhicules industriels neufs dans l’Union européenne a diminué de 36,7%, en raison de trois mois de fortes baisses. Jusqu’à présent cette année, chacun des 27 marchés de l’UE a enregistré des baisses en pourcentage à deux chiffres, la Lituanie (-55,7%) et l’Espagne (-49,3%) affichant les taux les plus élevés.

Véhicules lourds neufs (HCV) de 16 t et plus

En mai, les nouvelles immatriculations de camions lourds ont chuté de 59,7% pour s’établir à 11 783 unités. La demande en Europe centrale a été durement touchée (-74,5%), l’Estonie, la Lituanie, la Bulgarie et la Hongrie enregistrant des pertes en pourcentage de plus de 80%. Les quatre principaux marchés d’Europe occidentale ont également affiché des résultats négatifs, notamment l’Espagne (-62,1%) et l’Allemagne (-58,0%). En revanche, Chypre et la Grèce ont été les seuls États membres de l’UE à afficher une croissance le mois dernier. À ce jour en 2020, 76232 camions ont été immatriculés dans l’Union européenne, en baisse de 41,1% par rapport à la même période un an auparavant. La demande s’est contractée de 41,9% en France, suivie par l’Allemagne (-36,8%), l’Espagne (-32,1%) et l’Italie (-29,0%).

Véhicules utilitaires moyens et lourds neufs (MHCV) de plus de 3,5 t

En mai, la demande de camions de l’UE a diminué de 56,9%, marquant le 11e mois consécutif de baisse. L’Allemagne est restée le premier marché des véhicules utilitaires moyens et lourds avec 4 535 unités immatriculées, mais ce n’était que la moitié du nombre de camions vendus un an auparavant (-54,6%). L’Espagne (-58,9%), la France (-47%) et l’Italie (-41,3%) ont enregistré des baisses similaires de la demande. Cinq mois après le début de 2020, l’Union européenne a dénombré 95 174 utilitaires neufs enregistrés au total, soit 38,6% de moins qu’au cours de la même période l’an dernier. La France (-41%) a connu la plus forte baisse en pourcentage, suivie par l’Allemagne (-33,4%), l’Espagne (-30,9%) et l’Italie (-29,4%).

Nouveaux autobus et autocars moyens et lourds (MHBC) de plus de 3,5 t

Le mois dernier, les immatriculations d’autobus et d’autocars ont diminué (-56,5%) dans l’UE, avec 1583 unités (contre 3636 en mai 2019). Seuls quatre des 27 marchés de l’UE ont enregistré des résultats positifs en mai 2020 : Chypre, la République tchèque, la Finlande et la Suède. Les 23 autres marchés, dont les quatre principaux, ont enregistré des baisses à deux chiffres le mois dernier. De janvier à mai, la demande d’autobus et d’autocars dans l’Union européenne s’est contractée de 33,2%, avec 10 125 nouveaux véhicules immatriculés dans la région au total. Les inscriptions ont diminué de plus de moitié en Espagne (-54,3%), tandis que la France (-21,5%), l’Allemagne (-17,0%) et l’Italie (-13,6%) ont enregistré des baisses plus modestes.

(source ACEA)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *