Actu RECAP ETE

LAMBERET présente ses nouveautés 2020

Renforcement des gammes porteurs et semi-remorques frigorifiques

Lamberet dévoile les nouveautés qu’il devait présenter en septembre à l’IAA de Hanovre annulé en raison du COVID-19. Le groupe a remporté les deux trophées Or aux INNOVATIONS AWARDS du dernier salon SOLUTRANS, en novembre dernier, dans la catégorie carrossier-constructeur avec le camion connecté Multiplex et dans la catégorie équipementier à travers sa filiale Kerstner, pour son groupe frigorifique eCoolJet 106.

La gamme SR2 offrira un arrière de châssis inédit

La gamme de semi-remorques tridem de Lamberet intègre dans l’offre série une évolution fondamentale du châssis SR2. Le projet « Urban Lab 2 » mené avec Renault Trucks a démontré que le meilleur moyen d’améliorer la pénétration dans l’air d’un véhicule industriel est d’en réduire la hauteur hors-tout. SR2 offre désormais le choix entre trois modules de châssis avant extra-plats, pour un gain de 5 cm de hauteur. Le module GL 8 mm allégé est optimisé pour la longue distance. Le module HD 10 mm inédit est dédié à la distribution. Le module SB+ 10 mm assure une rigidité maximale, même en porte-viande. Ces 3 modules, associés aux pavillons minces (85 mm) des carrosseries Lamberet, font de SR2 la semi-remorque en configuration série (ATP isotherme renforcé, pneus de 65 et hauteur d’attelage 1100) la plus basse du marché, autorisant une hauteur utile intérieure de 2.70 m pour un hors-tout de 4 m ! Le gain aérodynamique, au bénéfice de la consommation de l’ensemble, est complété par les CX Profils à l’avant et par l’arrière « Slush » avec crémones et fermetures intégrées, une exclusivité des semi- remorques Lamberet.

La gamme SR2 inaugurera en septembre 2020 un arrière de châssis inédit offrant plus de sécurité et d’ergonomie tout en abaissant les coûts d’exploitation. La nouvelle signature lumineuse brevetée est basée sur les feux Lamberet Safelight 100% LED. Inédits, ils conjuguent design et protection anti-casse.

Safelight Led, nouveaux feux arrière sur support anti-casse articulé à 180°

Ces feux arrière destinés aux carrosseries pour semi-remorques bénéficient d’un support anti-casse rotatif à 90°, vers l’avant et vers l’arrière. Cette capacité d’encaisser des chocs selon deux axes est totalement inédite sur le marché. Le support reprend sa position initiale automatiquement après un impact. Cette capacité de mouvement réduit le risque de casse au bénéfice de la sécurité ainsi que du taux de service d’une flotte, dont le coût d’exploitation et d’entretien sur ce poste est radicalement abaissé. Les modules HELLA Shapeline LED qui composent chaque feu complètent cet avantage en termes de coût d’exploitation. Ils peuvent être remplacés indépendamment, au lieu d’imposer un échange complet du bloc. Les feux arrière SAFELIGHT LED offrent d’autre part une signature LED exclusive et brevetée par Lamberet, qui souligne l’esthétique unique des remorques SR2. Les feux SAFELIGHT complètent avantageusement la rampe en haut de cadre Safelight qui équipe déjà la majorité des carrosseries Lamberet. Parmi les avantages : des modules indépendants de grande marque HELLA Shapeline, une technologie 100% LED avec clignotants à défilement, Easy-Maintenance : connecteur SuperSeal intégré, un système exclusif d’escamotage rotatif selon deux axes.

MULTIPLEX : la maintenance prédictive

Après la démonstration à Solutrans des atouts pour le conducteur de son « camion connecté » Multiplex, Lamberet dévoile les outils de mesure et de maintenance pour les exploitants.

Lamberet est un acteur clé des porteurs lourds frigorifiques, avec 45% de part de marché en 2019 sur ce segment en France (hors loueur institutionnel). C’est sur cette gamme, au profil d’usage le plus exigeant, qu’est déployée la nouvelle offre de connectivité Multiplex lauréate des «Solutrans Innovation Awards » dans la catégorie carrossier-constructeur. Cette solution se base sur l’exploitation généralisée d’un Can-Bus multiplexé. Le système contrôle et sécurise l’ensemble des fonctions : gestion marche-arrêt moteur et interactions avec le groupe frigorifique, le hayon, les ouvrants et les fonctions de la carrosserie. Lors de sa présentation à Solutrans, Lamberet a mis en avant les atouts d’ergonomie et de sécurité pour le chauffeur-livreur. En particulier l’application Smartphone qui « télécommande » le véhicule.

Lamberet lève aujourd’hui le voile sur l’extension télématique optionnelle de Multiplex

Une multitude de paramètres sont ainsi à la disposition du siège de l’entreprise de transport. Certaines datas sont utiles au pilotage de l’exploitation et son optimisation en temps réel: localisation des véhicules, traçabilité des températures par compartiments, horodatage…

Multiplex a pour avantage d’ajouter à ces remontées classiques, des données concernant tous les équipements de carrosserie: marchepied latéral sorti, hayon non sécurisé, porte déverrouillée, enfermement accidentel, voltage batterie… De plus, le système agglomère les données dans le but d’organiser un plan de maintenance prédictive. Il permet d’anticiper et corréler plusieurs interventions pour minimiser les immobilisations liées à l’entretien et les pannes en exploitation. L’enjeu est également de réaliser la maintenance ni trop tôt pour préserver le TCO, ni trop tard pour éviter les casses. En croisant les datas entre plusieurs véhicules, Multiplex adapte le plan de maintenance de chaque flotte à ses contraintes réelles !

Franck ALTMAYER, Directeur Produit VI Lamberet détaille :

« Lamberet apporte des réponses nouvelles à des problématiques d’exploitation identifiées par nos Clients. Cas concret avec la réduction de la fréquence d’immobilisation pour maintenance. Ce n’est plus lors du passage en atelier pour la révision que sera découvert l’atteinte de l’intervalle d’entretien du rideau ou du hayon. Multiplex permet de disposer du nombre de cycles réalisés par chaque équipement afin de programmer un plan de maintenance groupé. Autre domaine d’application de Multiplex, l’optimisation de la formation des conducteurs, à travers l’analyse des tournées. Exemple : si une ouverture latérale en distribution n’est pas associée au déploiement d’un escabeau, le système identifie un risque de chute. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *