Actu

Le coronavirus a accéléré l’évolution du marché des colis d’environ 3 ans

Un CA record

« Le coronavirus a accéléré l’évolution du marché des colis d’environ trois ans », a lancé le nouveau PDG de GeoPost, Boris Winkelmann, lors d’une présentation du bilan de la holding qui rassemble les activités colis de La Poste. Son chiffre d’affaires qui devrait augmenter d’environ 30% cette année devrait passer le cap des 10 milliards d’euros. Le volume des commandes en ligne ayant ayant fait un bond record durant la pandémie.

En décidant de maintenir ouverts 60% de ses points relais dans le monde durant le confinement, GeoPost qui regroupe en France Chronopost, DPD, Pickup et Stuart a ainsi livré en avril et mai plus de 300 millions de colis en Europe, un chiffre en hausse de 30% par rapport aux mois correspondants de l’année précédente.

Après une forte baisse au début du confinement, «à partir de Pâques les volumes ont repris très fortement», a détaillé Boris Winkelmann. «Ça ne s’est pas arrêté depuis.» Une croissance qu’il explique par «l’énorme volume de commandes en ligne» par les particuliers. La vente des entreprises aux particuliers (BtoC) a connu une forte croissance dans la plupart des pays, avec une hausse de plus de 40% en Allemagne et en Italie et même plus de 100% au Brésil et en Russie.

GeoPost veut encore développer son activité BtoC et s’intéresser davantage au marché du transport de produits sous température dirigée, notamment les denrées alimentaires et les produits pharmaceutiques, a fait savoir le boss. La société compte également «devenir l’opérateur de livraison de colis le plus durable de marché». GeoPost avait mis en place pendant la crise sanitaire un pont aérien entre la Chine et l’Europe pour livrer des masques et du gel hydroalcoolique, a rappelé M. Winkelmann.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *