Actu

Le transport et la logistique ont perdu 1 073 emplois en mai

Près de 30 000 emplois en moins dans le privé

Selon le dernier rapport National sur l’Emploi en France, le secteur des transports et de la logistique a enregistré la perte de 1 073 emplois en mai après un recul de 1 029 postes en avril. « Le ralentissement va se poursuivre en 2020 en raison des conséquences de la crise et des mesures prises » indique-t-il. Au total, le secteur privé en France a enregistré la perte de 29 500 emplois en mai.

Le rapport mesure chaque mois la croissance de l’emploi salarié du secteur privé – hors agriculture – en France métropolitaine. Il fournit une indication mensuelle des tendances du marché du travail fondées sur des données réelles liées à l’emploi. Il est réalisé à partir des statistiques d’effectifs déclarés des clients français d’ADP, leader mondial et pionnier de la gestion du capital humain, qui gère, chaque mois, notamment plus de 3 millions de fiches de paie de salariés en France.

« Les chiffres de mai continuent de montrer l’impact du COVID-19 sur l’emploi en France. » affirme Ahu Yildirmaz, Vice-Présidente et co-Directrice de l’Institut de Recherche d’ADP. « Tous les secteurs de l’économie perdent des emplois mais ce sont ceux du commerce et des services aux entreprises qui sont les plus lourdement impactés. »

Nombre de création ou de perte d’emplois par secteur d’activité :

  • Fabrication industrielle – 2 600
  • Commerce – 4 200
  • Services financiers -1 000
  • Services aux entreprises -3 900
  • Transports – 1 100
  • Immobilier 0
  • Autres secteurs – 16 600

Le commerce de détail et de gros perd 4 240 emplois en mai après avoir reculé de 3 463 emplois en avril. En dépit de bonnes performances ces derniers mois, le secteur risque d’être particulièrement touché par des pertes d’emplois en raison de la fermeture totale ou partielle de nombreux points de vente du fait du confinement. Le redémarrage s’annonce incertain.

L’emploi dans les services professionnels, qui comprennent l’administration, les services aux entreprises et les secteurs technologiques, recule de 3 943 postes en mai après en avoir perdu 1 024 en avril, ce qui montrait déjà un ralentissement certain, désormais confirmé. L’emploi dans le secteur de l’industrie manufacturière chute de 2 552 emplois, après déjà une baisse de 2 461 en avril. Ces chiffres montrent clairement un ralentissement dues aux craintes relatives au coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *