Actu

L’UNOSTRA rencontre la ministre des Outre-mer en Guyane

L’UGTR-UNOSTRA s’inquiète des conditions de travail des transporteurs voyageurs et marchandises en Guyane, le COVID-19 « ne faiblissant pas. » L’organisation patronale a rencontré sur place le ministère des Outre-mer. Plusieurs transporteurs ont marqué leur présence en stationnant avec leurs camions devant la sous-préfecture de St-Laurent.

« La situation sanitaire est gravissime en Guyane où le COVID ne régresse pas. C’est la raison pour laquelle Annick Girardin, ministre des outre-mer s’est rendue sur place, pour quantifier les besoins sanitaires en matériel et en hommes » rapporte l’UGTR Unostra qui avait souhaité rencontrer le cabinet de la ministre, ce qui a été possible lors d’une entrevue avec‎ le conseiller environnement et transports auprès de la ministre des Outre-mer, Baptiste Blanchard.

Lors de cette entretien, Dominique Mangal, président de l’UGTR- Unostra, a témoigné de la situation dramatique des transporteurs de voyageurs, en véhicules de moins de neuf places, pour qui « les décrets du 11 et 23 mai 2020 ont mis un frein total à l’activité du transport interurbain : ces décrets imposant un roulage avec trois passagers dans le véhicule. »

Une demande de compensation financière, telle que celle qui avait été octroyée en 2010, a été faite par l’UGTR afin d’éviter des faillites en cascade. Un tableau récapitulatif exhaustif des pertes subies par les autocaristes a été remis à la Ministre. L’UGTR a proposé également de revoir la manière de concevoir la reprise  de l’activité du transport de marchandises, autre que le transport de denrées alimentaires et hydrocarbures. Elle a suggéré à Baptiste Blanchard, d’accélérer la sortie des appels d’offres qui sont prêts à être mis en consultation.

L’UGTR a fait part de son souhait que, Marc Del Grande, préfet de la région Guyane veille à ce que les TPE du transport routier bénéficient largement de cette commande publique foisonnante. Pour l’UGTR-Unostra, « l’allotissement de tous les marchés publics est un dispositif indispensable à mettre en place afin d’en faciliter l’accès à toutes les entreprises de transport quel que soit leur taille. »

Enfin Dominique Mangal a évoqué toute la difficulté rencontrée par les TPE PME du transport routier guyanais, à bénéficier des mesures d’aide mises en place par le gouvernement ainsi que la collectivité territoriale de la Guyane dans le cadre du COVID 19.

« Trop de banques refusent l’attribution d’un PGE aux transporteurs, un recensement est en cours : il sera transmis au Ministère des Finances » indique l’organisation.

« Être transporteur routier en Guyane est un vrai défi. Les conditions climatiques extrêmes ne permettent pas d’établir des plannings à long terme. L’activité et le développement économique sont liés aux décisions de la métropole qui souvent pâtissent des longueurs de l’Administration. Les frontières limitrophes et la concurrence déloyale qu’elle entraine plombe la rentabilité des TPE PME. Dans ce contexte, l’arrivée du COVID et de son manque de TOUT pour y faire face, a mis un frein à toute l’économie » conclut l’UGTR Unostra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *