Actu RECAP ETE

Michelin subit de plein fouet la crise sanitaire

« Nous avons encaissé un choc très fort ». Ce sont les mots du directeur financier du groupe Michelin qui vient de publier ses résultats pour le premier semestre. Le manufacturier français de pneumatiques subit une perte nette de 137 millions d’euros. Les ventes de pneumatiques poids lourd enregistrent une baisse moyenne de 18% et jusqu’à -60% en Amérique du Nord. Michelin s’en sort avec un bénéfice opérationnel positif de 310 millions d’euros, bien qu’en chute de 78%.

Les ventes globales du groupe ont chuté de 20,6% à 9,36 milliards d’euros, avec une meilleure résistance des pneus destinés aux activités minières et agricoles par rapport à l’activité automobile et poids lourds.

L’activité Poids lourd n’est pas épargnée par la crise sanitaire. Le marché, en nombre de pneus neufs, chute de 18% à fin juin, « pénalisé par la chute de la demande de fret dans un contexte de crise économique majeure ». La baisse est plus importante en Amérique du Nord qui a enregistré une chute de 60% en première monte au second trimestre.

L’Amérique du Nord très impactée

En Première monte, le marché mondial, en nombre de pneus neufs, recule de 15% à fin juin 2020 (jusqu’à -41% en Amérique du Nord). Au premier trimestre (-22%), le retournement de cycle initié fin 2019 en Europe et Amérique du Nord s’est confirmé, alors que le marché chinois s’effondre (-18%) sous l’effet de la crise sanitaire. Le deuxième trimestre (-7%) voit un très fort rebond de la demande Première monte en Chine (+45%) alors que les autres régions s’enfoncent dans la crise sanitaire et ses conséquences économiques. Au mois de juin, les marchés sont toutefois moins dégradés en Europe (-18%) et dans une moindre mesure en Amérique du Nord et centrale (-35%).

En Remplacement, dans un contexte de crise sanitaire historique, le marché mondial affiche une chute de 19% sur le premier semestre 2020, avec un premier trimestre à –18% et un deuxième trimestre à –20%. En Europe, après un premier trimestre relativement épargné par la crise sanitaire, la demande Remplacement plonge sur le deuxième trimestre de 19%.  Les effets de la crise sanitaire sont partiellement atténués par un retour des pneus asiatiques en provenance de pays autres que la Chine (suite à la mise en place des droits de douane sur les pneus chinois en mai 2018). En Amérique du Nord, après un premier trimestre stable (+1%), les impacts de la crise sanitaire sur le deuxième trimestre (demande en baisse de 11%) sont partiellement atténués par des effets de base favorables suscités par le fort déstockage de la distribution en 2019 après des achats massifs fin 2018 en anticipation de droits de douane. En Afrique  Inde  Moyen-Orient, la demande  Remplacement  chute  de  26%  sur  la  période,  avec  une tendance constante sur les six premiers mois. En  Asie  du  Sud-Est,  la  demande  chute  de  18%.  Après un premier  trimestre  à –11%,  le  recul  du marché s’accentue sur le deuxième trimestre (-26%),  avec  la  propagation  de  la  pandémie  dans  la région.

Le marché des pneumatiques pour les mines a montré une résilience relative sur le semestre, tandis que les segments de pneumatiques Carrières et Mines souterraines se rétractent en ligne avec la conjoncture économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *