Actu

Après les camions, Bordeaux va mesurer la pollution des paquebots

Après les poids lourds, Bordeaux a décidé de contrôler les paquebots. Ça ressemble à un poisson d’avril et, pourtant, c’est sérieux et réel. Connue pour vouloir chasser les camions du centre-ville, la ville souhaite désormais s’attaquer aux paquebots qui s’amarrent durant la saison touristique sur les quais de Bordeaux, en plein centre.

C’est Atmo Nouvelle-Aquitaine, agence chargée de cette campagne qui l’a annoncé hier. « Depuis quelques années, Bordeaux accueille des navires qui accostent au port de la Lune. Cette activité suscite des interrogations chez les riverains, les élus et les gestionnaires bordelais quant à son impact sur l’environnement », a expliqué l’observatoire régional de l’air.

Durant deux mois, l’agence va étudier l’impact à quai de quelque 13 paquebots qui sont attendus à Bordeaux, généralement des navires de croisière maritime qui font une halte de 24 à 48 heures durant laquelle ils laissent tourner leurs moteurs diesel pour produire de l’électricité.

Atmo mesurera également la pollution générée par les navires de croisière fluviale, concernant cette fois-ci des bateaux bien plus petits qui croisent dans l’estuaire pendant la saison touristique. Ceci avant l’électrification à venir des pontons qu’ils utilisent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.