Articles 18H

Le TRM croate cabote de plus en plus

Le CNR (Comité National Routier) s’est intéressé l’an dernier dans une étude au pavillon du transport routier croate. Il se classe à la 20e place et, après son arrivée dans l’UE, le cabotage principalement avec l’Allemagne et l’Autriche a littéralement explosé à 161 millions de tonnes-kilomètres en 2017.

La Croatie compte 5 298 entreprises exerçant dans le transport routier de marchandises. Le chiffre d’affaires est resté stable ces dernières années à 1,5 milliard en 2016. 18 429 salariés travaillent dans le TRM, en nette progression depuis 2014.

Dans son étude, le CNR fait remarquer que son activité « entre pays tiers » vaut par exemple 2 fois celle de la Belgique ou 9 fois celle de France. Parmi les facteurs à retenir : un kilométrage annuel par véhicule important, environ 134 000 km, et un coût de l’heure de conduite bas, 10,66 €, salaires, primes, charges et indemnités de déplacement compris, expliqué notamment par un salaire minimum national de 506 €/mois et des cotisations employeurs très faibles (16,8 %).

Le coût complet du véhicule à l’international est évalué à 0,705 €/km, soit environ 63 % du coût d’un PL français (hors coûts de structure).

Les transports pour compte d’autrui représentent près de 85 % des tonnes-kilomètres réalisées par le pavillon croate. La moyenne des distances parcourues à l’international est également plus de 5 fois plus importante qu’au niveau national, ceci explique en partie la faiblesse du volume de l’activité nationale, souligne l’étude.

Lire dans son intégralité l’étude du CNR sur le TRM croate

D'autres articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *