A (RE)VOIR Actu

Attractivité TRM : vers la fin des chargements et déchargements pour les conducteurs ?

La France emboiterait-elle le pas à l’Espagne qui interdit désormais à un conducteur routier de réaliser le chargement et le déchargement. A la suite de la réunion des travaux du plan portant sur l’attractivité du secteur des transports routiers qui a rassemblé le 25 octobre dernier les partenaires sociaux, le ministre des transports, Clément Beaune, a décidé de mettre en place 2 groupes de travail : l’un sur les chargements et déchargements, l’autre sur les conditions d’accueil des conducteurs.

« Les thèmes de ces groupes qui me semblent recueillir de votre part un très large consensus pour que nous avancions collectivement au bénéfice du secteur ont trait au chargement et déchargement (qui inclut la question de la gestion des palettes) et aux conditions d’accueil des conducteurs » a écrit le ministre aux organisations syndicales et patronales. « Ces deux sujets feront chacun l’objet d’un groupe de travail dont vous serez membres, et dont la première réunion se tiendra dans la seconde quinzaine de novembre. Nous associerons ensuite également les chargeurs. »

FO Transport se dit favorable à la suppression des chargements et déchargements. « Ce qui a été fait en Espagne et au Portugal prend énormément d’ampleur auprès des routiers français qui sont pour. Sauf pour certains métiers qui demande du spécifique » nous a précisé Patrice Clos, secrétaire général de FO Transport.

Du côté patronat, la FNTR ne s’y oppose pas : “nous sommes prêts à y travailler car nos professionnels sont plutôt pour. Maintenant il faut aussi regarder les exceptions possibles sur des transports très spécialisés” nous a confié Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR. Bref, les partenaires sociaux vont, semble-t-il, dans le même sens. L’OTRE émet cependant des conditions : ” l’OTRE souhaite qu’on légifère afin que le code des transports indique clairement que les prestations annexes sont distinctes du contrat de transport et que, si elles sont effectuées par le transporteurs à la demande du client, elles fassent l’objet d’un contrat spécifique rémunéré. Il y va ainsi des prestations de chargement et de déchargement mais aussi tout autre prestation comme par exemple l’échange de palettes” nous a indiqué Jean-Marc Rivéra, délégué général de l’OTRE.

Clément Beaune confirme dans ce même courrier le lancement de discussions sur le congé de fin d’activité (CFA). « Une personnalité qualifiée sera prochainement désignée pour accompagner vos prochaines négociations sur le sujet qui pourront débuter dès janvier 2023 » -t-il dévoilé.

D’autres dossiers devraient faire l’objet de réunions et de discussions comme la charte de lutte contre le travail illégal ou encore sur le fractionnement de la formation continue obligatoire (FCO).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.