Actu

Autocaristes : l’UNOSTRA reçue à Bercy

La galère se poursuit pour les autocaristes. Les sorties scolaires et sportives comme les voyages de seniors sont toujours interdites et des milliers de cars restent au parking dans les entreprises de voyageurs, « 6 mois sans activités et un 4ième trimestre sans visibilité » tient à souligner l’UNOSTRA dont une délégation a été reçue mardi dernier à Bercy.

L’UNOSTRA annonce d’ores et déjà « une année blanche en termes de chiffre d’affaires pour un secteur qui ne vit quasiment habituellement que du tourisme. » L’organisation a rencontré le cabinet d’Alain Griset, le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises. La délégation a ainsi argumenté avec force témoignages et chiffres à l’appui, des difficultés de « ces milliers de TPE PME françaises confrontées à une interprétation administrative « locale » des textes législatifs et des recommandations du ministre des finances Bruno le Maire. »

Les représentants de l’UNOSTRA ont insisté sur le fait que les chefs d’entreprises ont utilisé et utilisent encore les différents dispositifs d’aide aux entreprises tels que le recours à l’activité partielle, le PGE, le fonds de solidarité, les exonérations de cotisations sociales. « Il n’en demeure pas moins que le manque de visibilité de ces aides ne leur permet pas d’envisager l’avenir de leur secteur sereinement, leur activité étant réduite à néant probablement jusqu’au printemps 2021 » avertit l’UNOSTRA.

La délégation a tenu à dénoncer aussi le comportement de certains organismes financiers qui, bien loin des recommandations du ministère des Finances, continuent à n’octroyer aux autocaristes que des reports de leasings de 3 à 6 mois, alors que d’autres formules ont été proposées, contribuant ainsi à la survie de ces PME. Les professionnels ont tenu également a souligné l’action de l’UNOSTRA auprès de la SACEM afin que l’ensemble du secteur du tourisme par autocar soit exonéré de toute taxe relative à la diffusion musicale dans les autocars en 2020 ceux-ci étant à l’arrêt total.

La délégation de l’Unostra a rappelé également le cas particulier des autocaristes Corse privés eux aussi de leur clientèle continentale et internationale. « Les autocaristes de l’outre-mer ont subi dès le départ du confinement un retard inadmissible en termes d’approvisionnement de tests de masques et autres dispositifs anti Covid » souligne l’Unostraqui  transmettra au cabinet la note spécifique remise au ministère des outre mers.

La délégation a rappelé « l’absolue nécessité d’une communication interministérielle positive en faveur du tourisme par autocar : ce moyen de transport en commun qui permet à ce jour de voyager en toute sécurité sanitaire, à l’identique du train ou de l’avion. Cette communication à grande échelle permettra aux collectivités territoriales, aux associations et au monde enseignant de participer à la reprise rapide de l’activité du tourisme par autocar. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *