Actu

Brésil : une grève massive de routiers au lendemain des élections présidentielles

Quelques heures seulement après les résultats de l’élection présidentielle au Brésil, de nombreux routiers ont bloqué avec leur camion des axes du pays, affichant clairement protester contre la défaite de Jair Bolsonaro face au président élu de gauche Lula da Silva.

Même si la majorité des routiers ne manifestait pas, ils étaient assez nombreux pour empêcher toute circulation sur les principales autoroutes de 12 Etats sur les 27 que compte le Brésil. Au moins 236 barrages ont été dénombrés par la police routière fédéral.

Bolsonaro « a été enlevé de son trône par la force, et on va le remettre au pouvoir avec la force qui est la nôtre, nous, le groupe des camionneurs », assure Ezequias, un chauffeur routier de 40 ans. Comme d’autres routiers, il a décidé de bloquer l’autoroute entre Rio de Janeiro et Sao Paulo, au Brésil.

Dans l’Etat de Santa Catarina (sud), où Jair Bolsonaro a obtenu un large soutien, quelques dizaines de manifestants portant des T-shirts jaunes, des drapeaux brésiliens et des affiches avec le visage du président ont bloqué une autoroute avec des camions et d’autres véhicules.

Aujourd’hui, des routes sont bloquées dans au moins cinq Etats au Brésil. Le président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré hier soir que les manifestations en son soutien devaient être « pacifiques », condamnant les barrages routiers qui « empêchent la liberté de circulation » dans quasiment tout le pays.

One Response

  1. L’article date d’il y a un mois. C’est drôle! Ces manifestations, et d’autres, ont lieu depuis un mois dans tous les états de la fédération, c’est du moins curieux que la presse français n’en dise mot!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.