Articles 18H

Brexit : voici ce qu’Eurotunnel a prévu pour les camions le 31 janvier

Eurotunnel, qui transporte un quart des marchandises entre le Royaume-Uni et le continent,
 se prépare dans le cas où le Grande-Bretagne deviendrait un pays tiers le 31 janvier prochain avec ou sans accord. Un dispositif a été dévoilé pour les 5 000 camions qui empruntent le tunnel sous la Manche. L’objectif étant de fluidifier au maximum le passage des poids lourds.

Pas de changement pour les particuliers (contrôles des identités comme aujourd’hui), en revanche, pour les marchandises, un nouveau cadre s’appliquerait en cas de « no deal » avec une pré- déclaration dans les systèmes douaniers avant l’arrivée du camion sur le terminal de Coquelles ou celui de Folkestone. Afin d’être prêts à offrir un service fluide aux camions, Eurotunnel a crée deux « pit-stop », l’un à Coquelles, l’autre à Folkestone, sur lesquels ont été rassemblés l’ensemble des vérifications et contrôles qu’Eurotunnel effectue d’ores et déjà sur chaque camion avant son embarquement, et où seront également scannés les documents douaniers.

Ces pit-stop permettront de vérifier jusqu’au vingt camions à la fois en quelques minutes, grâce à des équipes dédiées. Les camions qui sont déclarés « Vert » (conformes) par les douanes traversent immédiatement comme actuellement.

Pour les camions que les autorités souhaiteraient vérifier plus en détail (« Orange »), a été crée une zone SIVEP-DOUANES disposant de 9 quais de chargement déchargement, d’une station équine et de 100 places de parking, mise à disposition des autorités françaises pour vérifier les camions en provenance du Royaume-Uni,

Eurotunnel a par ailleurs construit un nouveau parking de 240 places entièrement sécurisé, dédié aux camions en partance pour le Royaume-Uni. Enfin, de nouveaux postes d’assistants en douane Eurotunnel sont présents sur place 24/24, afin d’aider chargeurs et transporteurs à mettre leurs documents en conformité en cas de besoin.

La valeur des échanges de marchandises transitant par le tunnel sous la Manche est de 140 milliards d’euros par an, soit 26% des échanges entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne.

(avec communiqué Eurotunnel)

A lire aussi :

Accord entre Eurotunnel et la GB pour garantir le trafic Poids lourds post-Brexit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *