Camion autonome

Camion autonome : Bruxelles accorde 20 millions à un consortium

Il semble bien que Bruxelles souhaite donner un coup d’accélérateur au concept de camion autonome. La Commission européenne accorde 20 millions d’euros à un consortium pour concevoir et démontrer la faisabilité du transport et de la logistique de marchandises dans des conditions difficiles à l’aide de camions autonomes. Nom du projet : All Weather Autonomous Real Logistics Operations and Demonstrations (AWARD).

L’UE a choisi comme coordinateur de ce consortium de 29 partenaires (sont annoncés constructeurs poids lourds, équipementiers, …) la société toulousaine EasyMile qui a déjà lancé plusieurs de véhicules autonomes. Continental, NavTech Radar, Foresight ou encore Terberg ont intégré le consortium. A notre connaissance, aucun constructeur de poids lourds n’y est associé pour l’instant. Du côté transporteur, seul DB Schenker participera également au projet. Le projet ne devrait concerner que les opérations logistique notamment dans les ports et les entrepôts.

Le consortium devra regarder de plus près de quelle manière élaborer des systèmes fiables en cas de mauvais temps : avec le manque de visibilité dû à la pluie, avec une chaussée dégradée en raison de la neige ou avec l’éblouissement de certains capteurs par le soleil. Par ailleurs, une analyse coûts-avantages devra démontrer la valeur ajoutée et la viabilité économique des systèmes automatisés dans des opérations logistiques réelles pour les utilisateurs et les parties prenantes.

« La conduite autonome a le potentiel de révolutionner les opérations de fret, les rendant plus efficaces et flexibles. Avec nos partenaires, le projet concrétisera la promesse de solutions sans conducteur en relevant des défis tels que les opérations météorologiques difficiles qui sont essentiels aux opérations de fret à grande échelle dans le monde réel », a déclaré Benoit Perrin, directeur général d’EasyMile. « EasyMile a acquis une solide expérience en matière de conduite automatisée. Nous sommes ravis que notre technologie soit à la pointe de ce projet. »

Le projet débutera l’année prochaine et devra s’achever en 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.