Camion autonome

Camion autonome : les premiers résultats du projet ANITA

MAN

On en sait un peu plus sur le projet de camion autonome ANITA (Autonomous Innovation in Terminal Operations) auquel participent MAN Truck & Bus, la Deutsche Bahn, l’Université Fresenius de sciences appliquées, et Götting KG. Les premiers résultats viennent d’être dévoilés.

Les premiers essais du système de conduite autonome des camions ont eu lieu sur la piste d’essai MAN, à Munich. L’objectif d’ANITA est d’utiliser des camions autonomes pour optimiser les transferts de conteneurs entre le transport routier et ferroviaire, afin de les rendre plus efficaces, plus faciles à planifier et en même temps plus flexibles.

Les essais ont permis de confronter le prototype autonome à la réalité aussi souvent que possible durant le processus de développement et d’optimisation. Un conducteur de sécurité est toujours à bord pour intervenir si nécessaire. Les essais intensifs profitent non seulement à la poursuite du développement du camion autonome, mais aussi à la préparation des terminaux à l’intégration de la nouvelle technologie.

Pour que le camion autonome puisse accomplir sa tâche de transport dans la manutention des conteneurs, il doit pouvoir communiquer avec l’infrastructure du dépôt DBIS et du terminal DUSS. À cette fin, les scientifiques de I’Université Fresenius de sciences appliquées ont analysé les processus, procédures et comportements existants des personnes et des machines sur le site lors de la première phase du projet et les ont transférés dans un ensemble de règles numériques. Le langage de spécification des contrats (CSL) de Deon Digital sert de langage commun pour la communication claire et complète de tous les systèmes impliqués. Le résultat est un système complet de planification de missions qui relie à la fois le véhicule et les systèmes informatiques du dépôt DBIS et du terminal DUSS.

MAN va perfectionner dans les mois à venir, les capteurs électroniques du camion autonome en environnement réel, afin qu’il puisse percevoir l’environnement, y réagir, et se comporter comme un véritable conducteur.

La prochaine étape consistera en des essais pratiques et des développement intensifs au dépôt de conteneurs de DB Intermodal Services et au terminal DUSS (Deutsche Umschlaggesellschaft Schiene-Straße mbH) à Ulm Dornstadt, en Allemagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.